Peloton arrêté et interview en pleine course: des images incroyables pendant la course "A travers les Flandres" (VIDEO)

L'organisation a dû arrêter la course pendant quelques minutes.

N. Ch.

L'organisation a dû arrêter la course pendant quelques minutes.

Il restait environ 75 kilomètres à parcourir quand l'organisation a demandé aux huit échappés matinaux de s'arrêter. Le peloton, arrivé deux minutes plus tard, a également dû mettre pied à terre. En cause : une grosse chute dans la course dames a causé du retard sur le planning. Il a donc fallu forcer le peloton des hommes à s'arrêter pendant une dizaine de minutes.

Au bout de cinq kilomètres "neutralisés" (le peloton roulait derrière des motos de l'organisation), une nouvelle interruption se produisait afin de laisser repartir les huit échappés initiaux avec 2'15" d'avance. Sauf que dans le chaos, seulement sept échappés repartaient ensemble. L'Autrichien Lukas Postlberger n'était pas prêt et est reparti avec 20 secondes de retard sur ses compagnons. On l'a donc vu demander à une moto du jury des commissaires de l'aider à rejoindre ses anciens compagnons. Celle-ci a refusé dans un premier temps avant qu'une moto de télévision ne lui permette de s'accrocher afin de l'aider à remonter à l'avant de la course. Une occasion rêvée d'interviewer Postlberger en pleine course.

Des images cocasses qui posent toutefois question concernant l'organisation de ce "A travers les Flandres".