Publi-Reportage

Stéphane Rossetto allume Aimé De Gendt: "Ce genre de coureur, ça vaut rien"

Le coureur français de la Cofidis n'a pas mâché ses mots envers le Belge !

Rossetto, compagnon d'échappée de De Gendt: "Ce genre de coureur, ça vaut rien"
©AFP
Rédaction en ligne

Le coureur français de la Cofidis n'a pas mâché ses mots envers le Belge !

Il y avait encore un Belge dans l'échappée du jour ! Cette fois, ce n'était pas Thomas, mais bien Aimé De Gendt (Wanty Groupe Gobert). Et notre compatriote a fait équipe avec Stéphane Rossetto.

Et le moins que l'on puisse dire, c'est que ce dernier n'était pas trop content de l'attitude de De Gendt à l'issue de cette onzième étape, remportée par le sprinter australien Caleb Ewan. "On s'est dit qu'on roulerait à fond à partir de tel kilomètre, il roulait aussi vite qu'avant, mais ne faisait que passer son vélo, avant de me flinguer à la fin", a-t-il déclaré. "Ca me casse les couilles, des mecs comme ça. Tu peux pas aller au bout avec des mecs comme ça. Pour ça, on doit être une équipe. Tu tombes sur des ratagasses, putain..." 

Et en effet, le coureur de 32 ans semblait énervé au moment de voir l'Alostois s'enfuir, avant d'être rattrapé à quelques kilomètres de l'arrivée à Toulouse. "Moi, je donne tout et lui fait semblant de tout donner, juste pour faire son dossard rouge (de la combativité, NdlR)", poursuit Rossetto. "OK, c'est bien, mais c'est pas l'objectif. (...) S'il avait passé ses relais comme moi, comme Lilian, comme Anthony (Calmejane et Perez, NdlR), qui ont tout donné, comme moi. Lui pas, car il est capable de se lancer ensuite. Et à l'arrivée, il ne vient même pas dire merci, rien. Ca vaut rien, ces mecs-là, ça vaut rien !"

Ambiance, sur les routes du Tour...