Tour de France : l'apothéose sur les Champs Elysées en soirée, les sprinteurs prêts à en découdre

Tour de France : l'apothéose sur les Champs Elysées en soirée, les sprinteurs prêts à en découdre
©BELGA
Belga

Le 106e Tour de France, parti de Bruxelles en hommage aux 50 ans de la première victoire d'Eddy Merckx, s'achève ce soir par la traditionnelle apothéose sur les Champs-Elysées. En franchissant la ligne d'arrivée peu après 21h00 sans doute, une heure qui n'est pas coutume, le Colombien Egan Bernal (Ineos) deviendra le premier Sud-Américain vainqueur final de la Grande Boucle.

L'arrivée sur les Champs-Elysées est traditionnellement propice aux sprinteurs. Il faut remonter à 2005 pour trouver un coureur ayant échappé au peloton, le Kazakh Alexandre Vinokourov. Eddy Seigneur en 1994 avait également déjoué les plans des sprinteurs. Gert Steegmans en 2008 est le dernier Belge à s'être imposé sur les "Champs"

Les deux derniers vainqueurs, le Norvégien Alexander Kristoff (2018) et le Néerlandais Dylan Groenewegen (2017), postulent à cet honneur qui a toujours échappé jusqu'à présent au Slovaque Peter Sagan, immuable porteur du maillot vert du classement par points. Mais s'il ne s'impose pas, Sagan se consolera avec un record: il deviendra le premier coureur à remporter pour la septième fois le maillot vert.

La dernière étape, qui commence à Rambouillet au sud-ouest de Paris après un transfert aérien depuis les Alpes, donne lieu traditionnellement à un défilé festif.

La course s'anime à l'entrée dans la capitale, à mi-parcours, avant le passage devant le Sénat et à l'intérieur de la cour du Louvre, hommage rendu pour le centenaire du maillot jaune.

Le circuit final de 6,5 kilomètres est à parcourir huit fois avant l'arrivée jugée au bout d'une ligne droite de 400 mètres, à hauteur du Petit Palais et à faible distance de l'Élysée.

Départ de Rambouilllet à 18h05, lancé à 18h10, arrivée à Paris Champs-Élysées vers 21h19 (prévision à 41 km/h de moyenne) avec pour l'heure trois victoires belges au bilan de cette 106e édition avec les succès d'étape de Dylan Teuns au sommet de La Planche des Belles Filles, Thomas De Gendt en solitaire à Saint-Etienne et Wout van Aert au sprint à Albi.