Egan Bernal, le rose de la persévérance

Le Colombien de 24 ans a appris à vivre avec un dos fragile pour gagner le deuxième Grand Tour de sa carrière.

Egan Bernal, le rose de la persévérance
©AFP
Lehaire David
Chez lui, à Zipaquira, dans le bar qui porte son nom, la fête a battu son plein toute la nuit. Certes, la place principale de sa ville natale n’a pas été noire de monde comme au soir de son triomphe au Tour de France 2019, mais personne ne se lasse du succès du prodige du coin. L’idole locale a encore renforcé...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité