Pour protester contre les chutes, les coureurs du Tour de France mettent pied à terre en début de 4e étape

Les coureurs voulaient marquer le coup en début d'étape pour protester contre le manque de sécurité.

Pour protester contre les chutes, les coureurs du Tour de France mettent pied à terre en début de 4e étape
© BELGA
La Rédaction

Après les nombreuses chutes de ce lundi, certains coureurs voulaient faire grève. Plusieurs scénarios étaient sur la table dont une neutralisation des 50 premiers kilomètres de course.

Finalement les coureurs ont posé pied à terre après trois kilomètres lors de cette 4e étape pendant quelques instants pour marquer. Ils sont ensuite repartis à faible allure. Aucun coureur n'a attaqué dans ce début tout plat.

Dix kilomètres plus loin, l'équipe du maillot jaune Mathieu Van der Poel a commencé à rouler en tête de peloton.

Un sprint est attendu à Fougères ce mardi en fin d'après-midi.