Wout Van Aert n'était pas dans sa meilleure forme: "La déception est grande"

"Je n'avais pas les jambes que j'espérais", a déclaré Wout van Aert, leader de Jumbo-Visma, déçu après sa 4e place au contre-la-montre de la 5e étape mardi.

Wout Van Aert n'était pas dans sa meilleure forme: "La déception est grande"
©AFP
Belga

"Je n'aurais peut-être pas pensé que Pogacar serait le concurrent le plus coriace aujourd'hui, mais on ne peut néanmoins plus appeler cela une surprise", avouait-il. "J'ai tout donné et je n'ai commis aucune erreur, mais je n'avais pas les jambes que j'espérais avoir. La déception est grande. Le week-end, je n'étais tout simplement pas assez bon pour me mêler à la bagarre mais j'ai tout donné pour perdre le moins de temps possible avec ce contre-la-montre en tête. J'ai travaillé dans ce sens, mais c'est dommage d'avoir raté à la fois la victoire d'étape et le maillot jaune."

"Quand j'ai reconnu le parcours ce matin, je savais que ça allait être difficile : au début c'est vraiment de la montée et ensuite c'est constamment de haut en bas, en changeant constamment de puissance. Pour cela, on a besoin de très bonnes jambes pour franchir ses limites à chaque fois, puis récupérer à nouveau. Je n'avais pas ça aujourd'hui."

Van Aert n'est pourtant toujours qu'à 30 secondes du maillot jaune. "Peut-être que nous devrions réfléchir à cela", a-t-il ajouté. "Mais pour le moment, je suis surtout déçu de cette étape, j'avais espéré être proche de la victoire, mais j'en suis loin."

Van der Poel restera donc en jaune un jour de plus. "C'est peut-être le premier contre-la-montre dans lequel il se lance à 100%, mais on voit tout de suite qu'il est en très bonne forme."

van der Poel: "Réaliste" de garder le maillot jaune deux jours de plus

"Je dois remercier l'équipe, ils ont travaillé jusque tard hier soir", a déclaré le maillot jaune néerlandais Mathieu van der Poel (Alpecin Fenix), mardi en conférence de presse.

"Ca s'est passé mieux que ce que j'espérais, je me sentais très fort aujourd'hui. Le maillot jaune m'a donné des ailes, c'était unique de rouler avec devant le public français. Je m'en rappellerai longtemps. La seule fois où j'avais touché mon vélo de chrono jusqu'ici cette saison, c'était au Tour de Suisse (il a également disputé un chrono à Tirreno-Adriatico en mars), je me suis vraiment surpris. Ce n'est cependant pas réaliste de garder le maillot jaune face à Pogacar dès que les étapes de montagne arriveront. Je pense que c'est réaliste de le garder encore deux jours. Le parcours me convenait très bien, avec des montées et des descentes, des moments de récupération."