"Risible", "gênant", "le paroxysme du chauvinisme": le prix de la combativité fait un flop ce mercredi au Tour

Wout Van Aert a réalisé un grand numéro dans l'étape phare de ce Tour de France mercredi. Mais visiblement pas suffisant pour remporter la combativité...

"Risible", "gênant", "le paroxysme du chauvinisme": le prix de la combativité fait un flop ce mercredi au Tour
© AFP
La rédaction

Quel numéro! Wout Van Aert a épaté la galerie ce mercredi en s'imposant dans une étape de montagne et après avoir escaladé deux fois le mont Ventoux.

Le Belge, qui faisait partie d'une échappée composée notamment d'Alaphilippe et Mollema, est parti en solitaire à une trentaine de kilomètres de l'arrivée, dans l'ultime ascension du Ventoux.

Le coureur de l'équipe Jumbo-Visma gèrera bien la descente finale et finira par s'imposer avec plus d'une minute d'avance sur ses poursuivants.

Malgré cette démonstration, Van Aert - de manière plutôt incompréhensive il faut le reconnaître - n'a pas reçu le prix de la combativité. C'est le second de l'étape, le Français Elissonde, qui montera sur le podium récupérer ce prix. Celui-ci figurait également dans l'échappée initiale. 

Sur les réseaux sociaux, les réactions ont été nombreuses. Beaucoup ne comprennent pas pourquoi Wout Van Aert n'a pas reçu ce prix qui lui serait revenu de droit, après cette étape folle. Si les uns critiquent un prix de la combativité qui n'a plus de sens, d'autres taclent le fait que ce soit un Français qui ait été avantagé... Petite compilation des principales réactions.