Soren Kragh Andersen "montre des signes de commotion cérébrale" et se retire de la course

Impliqué dans la grosse chute de vendredi, Soren Kragh Andersen ne prendra pas le départ de la 14e étape du Tour de France, samedi, à Carcassonne. Le Danois a montré des signes de commotion cérébrale, a annoncé son équipe, DSM.

placeholder
© BELGA
Belga

Après la chute, Kragh Andersen avait repris la course et franchi la ligne en avant-dernière position, à plus de 16 minutes du vainqueur, Mark Cavendish (Deceuninck-Quick Step). "Après une observation attentive pendant la nuit, Kragh Andersen a montré des signes de commotion cérébrale, ce qui n'a laissé aucune place à la discussion avec le personnel médical concernant son maintien dans la course", a expliqué la formaiton DSM dans un communiqué. 

Le Danois de 26 ans va rentrer chez lui et observer une "période de repos complet sans vélo". "Je suis très déçu et ne veux pas quitter le Tour de France", a réagi Kragh Andersen. "Dans mon coeur, je sais que la décision du staff médical de l'équipe ne peut être que la bonne. J'espère que c'est la dernière malchance pour les gars ici en course et je leur souhaite le meilleur pour la dernière semaine." 

Le Danois avait remporté deux étapes l'année passée. Soren Kragh Andersen est le deuxième coureur à annoncer qu'il ne prend pas le départ samedi, après le Français Warren Barguil (Arkéa Samsic), en raison de la grosse chute survenue à quelque 65 kilomètres de l'arrivée jugée à Carcassonne vendredi. Certains coureurs s'étaient retrouvé dans les buissons. Roger Kluge (Lotto Soudal), Simon Yates (Team BikeExchange) et Lucas Hamilton (BikeExchange) n'avaient pas repris la route.