Tour de France: l'Américain Sepp Kuss remporte la 15e étape en solitaire, statu quo entre les favoris

L'Américain Sepp Kuss (Kumbo-Visma) s'est imposé en solitaire dans la 15e étape du Tour de France dimanche à Andorre-la-Vieille.

Le coéquipier de Wout van Aert a accéléré dans la dernière ascension du jour, le Col de Beixalis. Derrière, Tadej Pogacar (UAE Emirates) a contrôlé ses adversaires qui l'ont attaqué sans le sortir de leurs roues. Guillaume Martin (Cofidis) a quant à lui perdu sa 2e place du général après avoir lâché prise dans la descente de l'avant-dernière difficulté. Il n'a pas fallu attendre très longtemps pour voir la première échappée se dessiner. Au 12e kilomètre, huit coureurs, alors que c'est Thomas De Gendt (Lotto Soudal) qui a pris l'initiative, se sont détachés pour se lancer dans la première grande étape des Pyrénées dans ce Tour de France.

Très vite, un groupe de 24 coureurs - dont Wout van Aert (Jumbo-Visma), Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step), Alejandro Valverde (Movistar), Michael Woods (Israel Start-Up Nation) et Vincenzo Nibali (Trek-Segafredo) - s'est détaché du peloton et a fait la jonction avec la tête de course.

Au sprint intermédiaire, c'est l'Australien Michael Matthews (BikeExchange) qui a empoché les 20 points de la première place, revenant à 72 points du leader du classement par points, Mark Cavendish (Deceuninck-Quick Step).

Le groupe de 32 coureurs s'est ensuite attaqué à la première difficulté répertoriée du jour, la Montée de Mont-Louis. Au sommet, Wout Poels (Bahrain Victorious) est passé en tête, devant Wout van Aert et Michael Woods (Israël Start-Up Nation). Nairo Quintana (Arkéa-Samsic), également présent dans l'échappée et ancien porteur du maillot à pois, est resté dans les roues, se désintéressant désormais du classement du meilleur grimpeur.

Dans la deuxième difficulté, c'est Wout van Aert qui est passé en tête, confirmant son intention de rester placé au classement du meilleur grimpeur. Il a devancé Poels, Woods et Valverde.

Dans l'avant-dernière ascension, le Port d'Envalira, Michael Woods a été le premier à mettre le feu aux poudres. Il a été imité par Vincenzo Nibali. Cette double-attaque a fait mal à plusieurs coureurs du groupe de tête. Nairo Quintana a ensuite profité de la situation pour s'extirper en solitaire. Le coureur colombien est passé au sommet de la 3e difficulté du jour, avec quelques centaines de mètres d'avance sur Wout van Aert, Wout Poels et Michael Woods. Dans la descente, une partie du groupe à l'avant s'est reconstitué.

Dans le groupe maillot jaune, les trains de Movistar et Ineos ont eu raison des coéquipiers de Pogacar mais le maillot jaune restait serein dans les roues. Ce n'était pas le cas de son dauphin au général, Guillaume Martin (Cofidis) à 4:04, qui a montré des signes de fébrilité dans la descente et concédait de plus en plus de terrain par rapport au groupe des favoris.

Dans le début de la dernière difficulté du jour, le Col de Beixalis, Elissonde a lancé les hostilités dans le groupe de tête. Plusieurs coureurs ont accéléré dans la foulée et le groupe a volé en éclat. Wout van Aert a été l'un des premiers lâchés, suivi rapidement par Dylan Teuns. Seuls les meilleurs grimpeurs du groupe parmi lesquels Kuss, Valverde, Gaudu et Woods ont pu tenir le rythme. Au fil de l'ascension, l'Américain de la Jumbo, Sepp Kuss, a lâché un à un les autres coureurs de l'échappée. Seul Valverde a fait de la résistance jusqu'au dernier moment.

Derrière, le train Ineos a égrainé le groupe. Carapaz a logiquement placé une attaque, mais sans parvenir à faire la différence sur ses principaux adversaires. Plus loin dans l'ascension, Vingegaard (Jumbo-Visma) a aussi tenté sa chance mais sans réussir à sortir les favoris de sa roue.

Sepp Kuss est passé en tête du dernier col avec un avantage de 20 secondes sur Alejandro Valverde. Il a maintenu cette avance pour s'imposer en solitaire. L'Espagnol a terminé deuxième. Dans le groupe des favoris, aucune différence n'a pu être faite, hormis l'écart concédé par Guillaume Martin dans la descente de l'avant-dernière difficulté du jour. Le coureur français a perdu sa 2e place du général.

Ce lundi, le peloton vivra sa deuxième et dernière journée de repos du Tour.

Revivez la 15e étape