Wout Van Aert a manqué la bonne échappée: "J’étais souvent bien placé, mais je n’ai pas obtenu beaucoup de liberté"

Le champion de Belgique a tenté de se glisser dans la bonne échappée. En vain.

Wout Van Aert a manqué la bonne échappée: "J’étais souvent bien placé, mais je n’ai pas obtenu beaucoup de liberté"
©BELGA

Wout Van Aert avait souligné en rouge dans son livre de route cette 16e étape vers Saint-Gaudens, mais finalement, le champion de Belgique a dû se contenter d’un second rôle, une fois encore très efficace et remarqué, aux côtés de son équipier Jonas Vingegaard. "J’avais très envie d’être devant, mais ça a été une longue et dure étape, ça a longtemps bagarré, mais finalement, j’ai raté le bon coup. J’étais souvent bien placé, mais je n’ai pas obtenu beaucoup de liberté. Chaque fois, mes adversaires du classement de la montagne me marquaient de près, ou les gars d’UAE faisaient l’effort, en se demandant sans doute quel coup nous préparions… Puis, Steven (Kruijswijk) ayant été lâché, j’ai alors préféré rester avec Jonas en compagnie de Sepp Kuss. Dans la finale, on a été surpris par l’attaque de Martin mais c’était un bon mouvement. Dans la radio, Mike Teunissen nous a dit qu’il y avait des gars du général qui ne suivaient pas, donc, c’était le bon moment pour accélérer et faire la course. Ce n’est que bien plus tard qu’on a entendu que tous les favoris étaient devant."

Pour le champion tout terrain de ce Tour, toutes les étapes peuvent se révéler idéales et donc, même ces deux prochains jours, Wout Van Aert pourrait lutter pour la victoire ou jouer un rôle majeur. Quand on domine le Ventoux, ce n’est pas le Col du Portet et la montée de Luz-Ardiden qui doivent vous faire peur. "Je me sens bien après la journée de repos", poursuivit le coureur de Jumbo-Visma. "Mais avec la météo, ce sont des conditions difficiles. On verra comme les prochaines étapes tournent."