Tour d'Espagne : le Néerlandais Jakobsen s'adjuge au sprint la 16e étape

Le Néerlandais Fabio Jakobsen (Deceunick Quick Step) a remporté mardi la 16e étape du Tour d'Espagne cycliste, une étape de moyenne montagne entre Laredo et Santa Cruz de Bezana longue de 180 km, au teme d'un sprint massif.

Tour d'Espagne : le Néerlandais Jakobsen s'adjuge au sprint la 16e étape
© AFP
Belga

Le Belge Jordi Meeus (Bora-Hansgrohe) a pris la deuxième place, devant l'Italien Matteo Trentin (UAE Team Emirates). Le Norvégien Odd Christian Eiking (Intermarché-Wanty-Gobert) conserve le maillot rouge de leader. Sep Vanmarcke a abandonné au cours de cette étape. Le Belge de 33 ans de l'équipe Israel Start-Up Nation a été impliqué dans une chute en début de course et n'a pas pu continuer. Son équipe a indiqué qu'il avait été emmené à l'hôpital pour des examens.

La course est entrée très vite dans le vif du sujet avec une attaque lancée dès après 2km. Un groupe de cinq coureurs s'est rapidement formé avec notamment les Belges Stan Dewulf (AG2R Citroën) et Dimitri Claeys (Qhubeka NextHash). Accompagnés de l'Américain Quinn Simmons (Trek Segafredo), du Néerlandais Jetse Bol (Burgos BH) et de l'Espagnol Mikel Bizkarra (Euskatel Euskadi), ils comptaient environ 2 minutes 15 secondes d'avance sur le peloton après 30 km de course.

Au tiers du parcours, l'avance des cinq hommes de tête sur le peloton s'est réduite à une bonne minute trente.

A 75 km de la ligne et alors que les équipes Deceuninck Quick Step et Groupama menaient la chasse à la tête du peloton, le Belge Harm Vanhoucke (Lotto Soudal) est parti seul à la poursuite des hommes de tête.

Tout cela n'empêchait pourtant pas Bol de passer en tête au sommet de l'Alto de Hijas, difficulté de 3e catégorie, devant Bizkarra, puis Dewulf.

A une bonne septantaine de kilomètres de l'arrivée, le groupe de tête ne comptait plus que 20 secondes d'avance sur Vanhoucke et une cinquantaine sur le peloton.

Le groupe de 5 est ensuite devenu groupe de 6 à environ 60 km de l'arrivée lorsqu'il a été rejoint par Vanhoucke. Leur avance était de 35 secondes alors qu'il reste 50 kilomètres à parcourir. La poursuite au sein du peloton était menée par les UAE Team Emirates.

Le Néerlandais Bol passait une nouvelle fois en tête au sprint intermédiaire de Santillana del Mar, situé à 33 km du but, empochant 20 points et 3" de bonification. Dewulf le suivait (17 pts, 2"), devant Simmons (15 pts, 1"), Bizkarra (13 pts) et Claeys (10 pts).

Après cela, les choses ont vraiment commencé à bouger. Vanhoucke devait ainsi lâcher à 14 km de la ligne, alors que, dans le même temps, le peloton roulait sous l'impulsion de Fabio Jakobsen. L'avance des échappés était encore de 25 secondes.

Deux kilomètres de plus étaient parcourus avant que Bol place une attaque. Dewulf l'imitait à un peu moins de 10 km de la ligne et prenait une dizaine de secondes d'avance.

Mais un regroupement général se produisait néanmoins à 4,5 km de l'arrivée, ouvrant la voie à un sprint massif final, comme attendu. A ce jeu-là, Jakobsen se montrait le plus fort.

Les choses vont se corser ces deux prochains jours puisqu'au programme de mercredi et jeudi sont prévues des arrivées au sommet, aux Lacs de Covadonga (12,5 km à 6,9%), mercredi lors de la 17e étape séparant Unquera des Lacs (185,5km), et sur les pentes du terrible Altu de Gamoniteiru (14,6 km à 9,8 %), jeudi pour la 18e étape courue sur 162,6 km entre Salas et l'Altu.