Le printemps de van der Poel de plus en plus en danger: "Mathieu n'a toujours pas repris le vélo"

Le Néerlandais doit toujours se reposer pour soigner ses maux de dos.

Le printemps de van der Poel de plus en plus en danger: "Mathieu n'a toujours pas repris le vélo"
©BELGA
La Rédaction

Mathieu van der Poel vit des moments difficiles dans sa carrière. Depuis son abandon lors du cyclo-cross d'Heusden-Zolder le 27 décembre dernier, le Néerlandais est au repos forcé en raison de maux de dos qui l'embêtent depuis plusieurs mois. Il y a quelques jours, il a également subi une petite opération au genou.

Dans une interview accordée au magazine Wielerrevue, Adrie van der Poel, père du champion du monde de cyclo-cross n'a pas apporté de bonnes nouvelles aux supporters de son fils : "Mathieu n'a toujours pas repris le vélo", explique d'emblée l'ancien vainqueur de Liège-Bastogne-Liège et du Tour des Flandres, "pour le moment, il ne peut pas faire grand chose hormis rester coucher dans le sofa. C'est extrêmement difficile, d'autant que hormis ses problèmes au dos, il n'y a aucun souci."

van der Poel n'a pas ménagé son corps ses dernières années en combinant, avec pas mal de succès, la route avec le cyclo-cross et le VTT. Mais malgré les signaux que lui envoient son corps, le Néerlandais ne compte pas délaisser l'une de ses trois disciplines à l'avenir. Ce qui n'est pas du goût d'Adrie van der Poel : "La plupart du temps, sa période de préparation est trop courte. Peut-être qu'il va devoir changer quelque chose", souligne néanmoins son père, "il pourrait éventuellement choisir de se concentrer sur la route et en 2024, délaisser la route en vue de la course olympique en VTT. Cela pourrait être une bonne solution. Cela lui permettrait de mieux se préparer pour ses objectifs alors que maintenant, en raison de son programme chargé, tout semble un peu précipité."

Adrie van der Poel a également évoqué la façon de courir de son fils, tout en envoyant une petite pique à son grand rival, Wout van Aert : "Mathieu roule toujours de façon agressive. Il n'y en a pas plus de deux ou trois qui roulent de la même manière dans le peloton actuel. Et Van Aert n'en fait pas partie. Il passe rarement à l'attaque. Il suit toujours, c'est un coureur malin, mais les vrais attaquants sont, selon moi, Pogacar, qui attaque toujours de loin comme Mathieu, et Alaphilippe. Van Aert calque sa course sur ces deux coureurs je pense."

"Van Aert rend le cyclisme attractif et possède un gros moteur pour disputer les finales de courses, donc c'est positif", tempère malgré tout van der Poel, "mais je pense vraiment que Mathieu, Pogacar et Alaphilippe prennent plus d'initiatives en course. C'est chouette mais j'ai déjà dit à Mathieu qu'il doit penser à sa carrière et s'épargner davantage en course, voire même ne pas rouler du tout."

Sur le même sujet