Remco Evenepoel devient parrain de la brigade cycliste de la police de Bruxelles-Ixelles

Le champion belge du contre-la-montre Remco Evenepoel a été nommé parrain de la brigade cycliste de la zone de police de Bruxelles-Ixelles, lundi matin, à l'hôtel de ville de Bruxelles.

Je n'ai pas hésité une seconde à dire oui !", a déclaré le cycliste. "J'avais envie de leur apporter un peu de motivation pour faire leur travail. Travailler sur un vélo n'est pas fréquent. C'est physique, ils doivent faire attention au trafic et faire leur travail de policier".

Une tenue de la brigade cycliste lui a été offerte.

L'idée est venue du bourgmestre de Bruxelles Philippe Close (PS). "Les bikers ont énormément changé l'image que les citoyens avaient de la police, car ils sont très accessibles - même s'ils ont un rôle répressif aussi pour la sécurité routière - devenue la première préoccupation de nos concitoyens - et ils sont devenus l'image de la police de Bruxelles", a souligné le maïeur.

"Pendant le confinement, je me suis demandé comment on pouvait remercier les policiers pour leur travail quotidien. J'ai donc pensé à Remco avant sa victoire Liège-Bastogne-Liège, parce qu'il véhicule un symbole extrêmement positif. C'était un moment fort pour remercier les policiers qui veillent à notre sécurité et une manière de mettre en avant notre champion".

Les policiers de la brigade cycliste ont eu la surprise de voir arriver dans la cour de l'hôtel de ville Remco Evenepoel. "On est très fiers d'avoir Remco comme parrain, car c'est une reconnaissance pour notre brigade qui existe depuis maintenant 17 ans", a partagé Jurgen Willems, un chef de la brigade. "Beaucoup de gens aiment Remco et on croit en l'idée d'agir tous ensemble... En vélo, on est fort proche des citoyens. Notre brigade communique aussi beaucoup sur les réseaux sociaux".

L'événement a également eu lieu en présence du bourgmestre d'Ixelles Christos Doulkeridis (Écolo), de l'échevin des Sports de la ville de Bruxelles Benoit Hellings (Écolo) et du chef de corps de la police locale Michel Goovaerts.

La brigade cycliste compte aujourd'hui 55 agents, contre six à ses débuts. En 2021, elle a distribué quelque 87.000 procès verbaux, majoritairement en matière de sécurité routière. Si cet aspect de leur travail empiète sur leur popularité, Jurgen Willems assure que c'est la sécurité qui prime dans leur appréciation quel que soit le mode de déplacement du contrevenant.