Tadej Pogacar s'impose au sommet de la Super Planche des Belles Filles

Vêtu de jaune depuis ce jeudi, Tadej Pogacar a mis un poing d'honneur à s'imposer au sommet de la Planche des Belles Filles. Mais il a eu chaud.

La Rédaction avec agences

Au lendemain de sa prise de pouvoir à Longwy, où il a fait coup double jeudi en enlevant la 6e étape et le maillot jaune, Tadej Pogacar (UAE Team Emirates) a remporté la 7e étape du Tour de France, disputée vendredi sur 176,5 km entre Tomblaine et la Super Planche des Belles Filles, où a été jugée la première arrivée au sommet de ce Tour 2022. Le Slovène l'a emporté en soufflant de justesse la victoire à son dauphin au général, le Danois Jonas Vingegaard (Jumbo-Visma). L'autre leader Jumbo-Visma, le Slovène Primoz Roglic, a pris la 3e place à 12 secondes.

Dernier rescapé de l'échappée du jour, l'Allemand Lennard Kämna (Bora-hansgrohe), qui n'a été repris que dans les derniers mètres, a pris la 4e place à 14 secondes, tandis que le Britannique Geraint Thomas (INEOS Grenadiers) complète le top 5.

Il a fallu attendre plus de 40 km pour voir l'échappée du jour se former, sous l'impulsion de Simon Geschke (Cofidis), sorti seul au km 40. L'Allemand a rapidement été rejoint par l'Italien Filipo Ganna '(INEOS Grenadiers), qui n'a toutefois pas tardé à couper son effort.

Dix coureurs ont alors rejoint Geschke en tête pour former un groupe de 11 fuyards au km 51: Dylan Teuns (Bahrain Victorious), vainqueur à la Super Planche des Belles Filles en 2019, l'Italien Giulio Ciccone (Trek-Segafredo), 2e derrière Teuns il y a trois ans, le Norvégien Vegard Stake Laengen (UAE Team Emirates) , le Danois Kasper Asgreen (Quick Step-Alpha Vinyl), le Français Cyril Barthe (B&B-KTM), l'Espagnol Imanol Erviti (Movistar), l'Australien Luke Durbridge (BikeExchange-Jayco) et les Allemands Lennard Kämna et Maximilan Schachmann (Bora-Hansgrohe), Laengen se relevait assez vite et retrouvait un peloton emmené par son équipe UAE qui pointait à quelque deux minutes.

Le groupe de tête explosait dans la montée du col de la Grosse Pierre (3e catégorie), première bosse du jour. Kämna et Schachmann accéléraient, suivis par Durbridge d'abord, Geschke et Teuns ensuite. On se retrouvait à sept hommes en tête à 50 km de l'arrivée, Erviti et Barthe ayant rejoint les leaders, tandis que le peloton était à 3:10.

Le peloton augmentait son allure et l'écart passait sous les 2 minutes à 15 bornes de l'arrivée. Au pied de la Super Planche des Belles Filles (7 km de moyenne à 8,7 %), l'avance des leaders était de 1:30.

Kämna lâchait Teuns en accélarant à 5,7 km du sommet et ne tardait pas à déposer Geschke, sorti seul dès le début de l'ascension. Le coureur de la Bora fut à deux doigts d'un succès d'étape. Il ne lui aura manqué que quelques mètres.

Les favoris ont en effet accéléré dans la partie finale de l'ascension, revenant à quelques mètres de Kämna. Vingegaard plaçait une attaque à à une cinquantaine de mètres de la ligne, une ligne qu'il franchit toutefois en 2e position, Pogacar l'ayant dépassé de justesse pour aller chercher un second bouquet en deux jours.

Tadej Pogacar, qui avait jeté les bases de son premier succès au Tour en remportant le chrono de la Planche des Belles Filles en 2020, a enlevé vendredi sa 8e victoire d'étape sur la Grande Boucle.

Au général, le Slovène, vainqueur des deux dernières éditions du Tour, compte 35 secondes d'avance sur Vingegaard. Les INEOS Grenadiers suivent aux 3e et 4e places, avec les Britanniques Geraint Thomas à 1:10 et Adam Yates à 1:18. Le Français David Gaudu (Groupama-FDJ) est 5e à 1:31.

Samedi, la 8e étape mènera Dole à Lausanne, en Suisse, où la ligne d'arrivée se situera au sommet de la Côte du Stade olympique (4,8 km à 4,6 %). Avant cela, une côte de 3e catégorie et deux côtes de 4e catégorie attendent les coureurs.

Revivez la 7e étape: