Intraitable, Wout van Aert s'offre une deuxième victoire d'étape en puncheur (VIDEO)

La huitième étape de la Grande boucle a souri à Wout van Aert, qui s'est imposé en puncheur.

La Rédaction (avec Belga)

Wout van Aert s'est imposé au sprint samedi dans la 8e étape du Tour de France qui s'est terminée au sommet de la côte du Stade olympique à Lausanne en Suisse. Le coureur de Jumbo-Visma a signé son deuxième succès d'étape devant l'Australien Michael Matthews (Bike Exchange) et le maillot jaune slovène Tadej Pogacar (UAE). Trois coureurs ont rapidement créé l'échappée matinale, Frédéric Frison (Lotto-Soudal), l'Italien Mattia Cattaneo (Quick Step-Alpha Vinyl) et le Britannique Fred Wright (Bahrain Victorious). Une chute après 9 kilomètres a perturbé les ardeurs du peloton et a permis au trio de tête de prendre du champ. Parmi les coureurs retardés figuraient le maillot jaune, Tadej Pogacar, Primoz Roglic, Maximilian Schachman ou encore Geraint Thomas.

Le trio de tête a vu son bon de sortie confirmé par le peloton après 15 kilomètres de course. L'avantage des hommes de tête atteignait les 3 minutes après 30 kilomètres. Les trois fuyards ont longtemps conservé un avantage autour des deux minutes. L'écart était revenu à un peu plus d'une minute à l'entrée en Suisse, à quelque 70 kilomètres de l'arrivée, moment choisi par Cattaneo pour relancer l'allure en tête de course. La manoeuvre forçait Frison à lâcher prise à 61 kilomètres du but. Le duo de tête comptait 2:10 d'avance au pied de la côte de Pétra Felix, troisième difficulté classée du jour, à 50 kilomètres de Lausanne.

Le peloton, emmené par les équipes Jumbo-Visma, Bike Exchange et UAE Emirates, a lentement grignoté l'avantage des deux baroudeurs du jour qui était de l'ordre de la minute à vingt kilomètres de l'arrivée. Le rythme du peloton s'est nettement accéléré, sous l'action des équipes Ineos et EF, avant le passage des dix derniers kilomètres. L'aventure à l'avant de Cattaneo s'est terminée à 8,5 kilomètres.

Wright s'est lancé dans la côte du Stade olympique avec 20 secondes d'avance sur un peloton emmené par les équipes de sprinters et de puncheurs. Le regroupement s'est opéré à 3,5 kilomètres. Les sprinters et les puncheurs se sont portés aux avant-postes dans la côte du Stade olympique. Le sprint a vu émerger en force Wout van Aert, concluant victorieusement le travail de son équipe qui a été pour beaucoup dans la maîtrise des échappés et dans le regroupement.

Wout van Aert a signé son 8e succès dans le Tour de France, son 2e cette année après celui de Calais dans la 4e étape. Le Belge a ainsi consolidé son maillot vert. Le maillot jaune est resté sur les épaules du Slovène Tadej Pogacar.

Le début de la journée de samedi avait été marqué par l'annonce des premiers cas de covid dans le peloton et les retraits consécutifs du Français Geoffrey Bouchard (AG2R Citroën) et du Norvégien Vegard Stake Laengen, équipier de Tadej Pogacar (UAE Team Emirates).

La neuvième étape du Tour de France sera disputée dimanche sur la distance de 192,9 kilomètres entre Aigle, ville du siège de l'UCI, et Châtel les Portes du Soleil. L'étape dominicale proposera aux coureurs quatre difficultés répertoriées dont deux de première catégorie, le Col de la Croix (km 131,8) et le Pas de Morgins (km 183,1) à moins de dix kilomètres de l'arrivée. Les coureurs bénéficieront lundi de la deuxième journée de repos à Morzine, avant de se lancer à l'assaut des Alpes.

Tous les classements:

Revivez la 8e étape: