Remco Evenepoel frappe un grand coup sur le Tour d'Espagne: "C'est peut-être un de mes plus beaux accomplissements sur un vélo"

La route de la Vuelta a pris de l'altitude ce jeudi avec une première arrivée au sommet... et un premier show signé Remco Evenepoel, qui a pris le maillot rouge de leader.

La Rédaction
Remco Evenepoel frappe un grand coup sur le Tour d'Espagne: "C'est peut-être un de mes plus beaux accomplissements sur un vélo"
©BELGA

L'Australien Jay Vine a remporté la 6e étape du Tour d'Espagne. Le coureur de la formation Alpecin-Deceuninck a devancé, au bout de 181,2 km parcourus de Bilbao jusqu'au sommet du Pico Jano, Remco Evenepoel (Quick-Step Alpha Vinyl) et l'Espagnol Enric Mas (Movistar). Remco Evenepoel, après une prodigieuse attaque sur le dernier col, devient le nouveau leader de cette Vuelta avec 21 secondes d'avance sur le Français Rudy Molard (Groupama - FDJ) et 28 secondes l'Espagnol Enric Mas (Movistar Team).

À l'occasion de cette première étape de haute montagne, les coureurs ont souffert d'une météo orageuse qui a compliqué les descentes. Avec plus de 4 000 mètres de dénivelé positif, les grimpeurs ont retrouvé un terrain à leur mesure. Dès le début de l'étape, une échappée de 10 coureurs est partie à la conquête de la première des trois difficultés de la journée, le Puerto de Alisas, col de deuxième catégorie (8,7 km à 5,8%). L'Espagnol Rubén Fernández (Cofidis) a pris les 5 premiers points du classement de montagne.

Sur le Collada de Brenes (6,8km à 8,2%), premier col de première catégorie de cette Vuelta, l'échappée s'est écrémée et c'est l'Ukrainien Mark Padun (EF Education-EasyPost) qui a pris les points du sommet et les seconces de bonification. Dans le peloton, c'est la formation Quick-Step Alpha Vinyl qui a pris les devant avec le champion du monde Julian Alaphilippe et Evenepoel. Le récent maillot rouge, Rudy Molard (Groupama-FDJ), a lâché le peloton dans cette ascension.

Pour le début de cette dernière ascension jusqu'au Pico Jano, Alaphilippe a imposé un rythme élevé. À 9 km de l'arrivée, c'est finalement Remco Evenepoel, qui a décidé d'attaquer. Le natif de Schepdaal, avec son attaque, a fait craquer, à l'usure, ses concurrents comme Primoz Roglic (Jumbo-Visma) et Richard Carapaz (INEOS Grenadiers). Seul Enric Mas (Movistar) a réussi à tenir.

L'Australien, Jay Vine (Alpecin-Deceuninck), est le seul à ne pas s'être fait rattraper par Evenepoel et remporte la 6e étape de ce Tour d'Espagne. Le coureur repéré sur la plateforme Zwift gagne la première victoire professionnelle de sa carrière. Evenepoel finit 2e à 15 secondes de Vine et Enric Mas complète le podium à 16 secondes.

Evenepoel: "C'est peut-être un de mes plus beaux accomplissements sur un vélo"

"Je suis vraiment content, je suis fier d'être leader", a déclaré Remco Evenepoel au micro des organisateurs à son arrivée d'étape. "C'est un grand rêve qui se réalise. C'est pour ça que j'ai autant travaillé depuis autant de temps. Ce que j'ai montré aujourd'hui, c'est peut-être un de mes plus beaux accomplissements sur un vélo. Réaliser une telle performance avec toute l'équipe dans une arrivée en montée, c'est un rêve qui devient réalité. C'est pour ça qu'on est venu sur la Vuelta. On ne peut qu'être fiers de ce qu'on a montré aujourd'hui et j'espère qu'on pourra garder ces bonnes sensations".

Premier coureur belge à porter le maillot de leader de la Vuelta depuis Dylan Teuns en 2019, Evenepoel, 22 ans, dispute en Espagne sa deuxième course de trois semaines après le Giro 2021 où il avait abandonné.

Vendredi, la 7e étape, longue de 190 km, s'élancera de Camargo et s'achèvera à Cistierna. Avec un final qui parait idéal pour les sprinteurs qui devront néanmoins franchir le Puerto de San Glorio (22 km à 5,5%), col de première catégorie à 65 km de l'arrivée.

Revivez la 6e étape de la Vuelta: