Derrière Evenepoel et Roglic, Mas rêve lui aussi du maillot rouge : "Certaines alliances se formeront qui pourront être décisives"

Enric Mas aborde la troisième semaine de la 77e Vuelta au 3e rang du général à 2:01 de Remco Evenepoel.

Belga
Derrière Evenepoel et Roglic, Mas rêve lui aussi du maillot rouge : "Certaines alliances se formeront qui pourront être décisives"
©BELGA

Il a connu un bon week-end en grappillant du temps aux deux coureurs qui le précèdent Evenepoel et Primoz Roglic. "Je suis calme et motivé pour la troisième et décisive semaine de la Vuelta", a-t-il déclaré lundi lors de la journée de repos. "Le podium ou peut-être beaucoup plus me trotte dans la tête. Mais en même temps, je suis prudent, il y a encore beaucoup de jours difficiles devant nous. Il peut encore se passer beaucoup de choses et peut-être que certaines alliances se formeront qui pourront être décisives."

Evenepoel a perdu du temps le week-end dernier, mais il a toujours 1:34 d'avance sur Primoz Roglic et 2:01 sur Enric Mas au classement. "Il se porte toujours bien. Il était le plus fort, mais les deux dernières étapes, il a montré des faiblesses. Il a encore une belle avance et cela lui donne probablement un avantage psychologique et une certaine tranquillité d'esprit. D'autre part, en deux étapes, nous avons repris plus d'une minute, qui dit que nous ne pourrons pas faire de même dans les jours à venir ? Je continue à rêver, et à me battre, jusqu'à Madrid."

Mas a eu un mauvais Tour (abandon à l'issue de la 18e étape, NDLR), mais fait maintenant une bonne Vuelta. "Peut-être que ce sera mon année", a déclaré l'Espagnol, qui a terminé deuxième du Tour d'Espagne en 2018 et en 2021. "Mais avec Roglic et Evenepoel, je me heurte à deux adversaires de taille. Roglic a l'expérience, Remco est le jeune challenger. Ce sera une semaine intéressante, pour voir comment ils courent et à quel point ils sont encore forts, mais cela vaut aussi pour moi. Je peux aussi avoir une mauvaise journée ou d'autres choses peuvent jouer un rôle. Chaque jour, il faut rester concentré, non seulement dans les étapes de montagne, mais aussi dans les étapes de plat. Une chute est vite arrivée."