Coup de tonnerre à la Vuelta : abandon de Primoz Roglic, deuxième du général derrière Remco Evenepoel

Primoz Roglic, triple tenant du titre et principal concurrent de Remco Evenepoel à la victoire dans ce 77e Tour d'Espagne, ne prendra pas le départ de la 17e étape de la Vuelta ce mercredi, a annoncé Jumbo Visma sur Twitter.

Coup de tonnerre à la Vuelta : abandon de Primoz Roglic, deuxième du général derrière Remco Evenepoel
©BELGA

"Malheureusement, il ne sera pas au départ de l'étape en raison de sa chute de mardi", a écrit l'équipe néerlandaise. "Remets-toi bien champion. Merci pour ces beaux moments sur cette Vuelta. Tu avais d'ambitieux plans pour ces derniers jours mais il en va malheureusement autrement."

Mardi, le Slovène de 32 ans a attaqué dans la bosse finale de l'étape menant les coureurs à Tomares. Faisant exploser le peloton, il a emmené dans sa roue quatre sprinteurs alors que Remco Evenepoel, maillot rouge, était victime d'une crevaison dans le même temps.

Alors qu'il ne restait que quelques mètres, Roglic a touché la roue de Fred Wright (Bahrain Victorious) et s'est retrouvé au sol. Malgré d'apparentes blessures, il a franchi la ligne et a été crédité du temps du vainqueur, le Danois Mads Pedersen (Trek-Segafredo). Le Slovène aura donc grappillé en vain 8 secondes à Evenepoel, qui a lui été classé dans le temps du peloton.

Mardi soir, son directeur sportif Addy Engels avait déjà laissé planer le doute quant à la poursuite de la Vuelta par son cador. "Nous devons espérer que les dégâts ne soient pas trop importants", avait-il lâché.

Roglic était deuxième du général à 1:26 d'Evenepoel. Enric Mas (Movistar) est désormais le plus proche poursuivant d'Evenepoel, à 2:01.