Championnats du monde: les trois statistiques complètement folles du sacre de Remco Evenepoel

Le Brabançon a de nouveau battu des records vieux de plusieurs décennies. De par sa précocité, la façon dont il a écrasé la course et sa saison exceptionnelle.

Nicolas Christiaens
Championnats du monde: les trois statistiques complètement folles du sacre de Remco Evenepoel
©Belga

Remco Evenepoel est champion du monde de cyclisme sur route, deux semaines après avoir remporté la Vuelta et cinq mois après avoir triomphé à Liège-Bastogne-Liège. Au total, il compte 15 victoires cette saison.

Mais le palmarès à lui seul ne suffit pas toujours à marquer l'histoire du sport, qui aime aussi et surtout les records. Cela tombe bien, Evenepoel est devenu maître en la matière. Jugez plutôt:

Il succède à Merckx et Hinault

Cela faisait 42 ans qu'un même coureur n'avait pas remporté un monument, un grand tour et les championnats du monde la même année. Bernard Hinault (rien que ça) était le dernier puisqu'il avait remporté le Giro 1980 tout en y ajoutant, comme Evenepoel, Liège-Bastogne-Liège et les Mondiaux, qui s'étaient disputés à Sallanches.

Seulement deux autres coureurs avaient réussi cet exploit auparavant: l'Italien Alfredo Binda en 1927 (Giro, Mondial au Nürburgring et Tour de Lombardie) et Eddy Merckx en 1971 (Milan-Sanremo, Liège et Lombardie, le Tour de France et les Mondiaux de Mendrisio). Evenepoel (22 ans) est le premier à réussir cet exploit avant son 25e anniversaire.

2'21": un écart qu'on n'avait plus vu depuis 54 ans

141 secondes séparaient Remco Evenepoel et Christophe Laporte sur la ligne d'arrivée, ce dimanche. Un écart historique qui a probablement ennuyé tous les fans de cyclisme qui ne sont pas belges, puisque le suspense fut vite tué dans le final de cette course arc-en-ciel. Cela faisait 39 ans qu'un champion du monde n'avait pas été sacré avec plus d'une minute d'avance: Greg Lemond avait devancé Adrie van der Poel de 1'11" sur la ligne d'arrivée à Altenrhein (Suisse) en 1983.

Pour un écart de 2'21" ou plus, il faut remonter à... 1968. Il y a 54 ans, l'Italien Vittorio Adorni devançait Herman Van Springel de 9'50" sur la ligne d'arrivée à Imola.

Armstrong fut un peu plus précoce

Sacré champion du monde à Oslo en 1993, Lance Armstrong est toujours le dernier coureur de moins de 22 ans (21 ans, 11 mois et 11 jours exactement) à avoir endossé le maillot arc-en-ciel. L'Américain est toujours bien au palmarès puisque ses aveux de dopage ne concernaient que sa deuxième carrière, celle qui l'avait vu revenir en force après avoir vaincu son cancer.

Mais Remco Evenepoel (22 ans et 8 mois) est devenu le plus précoce des 29 dernières années puisque Oscar Freire avait un an de plus lors de son premier sacre, en 1999.