Vous ne verrez pas si souvent le maillot de champion du monde de Remco Evenepoel

Le calendrier 2023 et les règlements des courses par étapes risquent de priver Remco Evenepoel de plusieurs jours arc-en-ciel.

N. Ch.

Remco Evenepoel rentrera en Belgique ce mardi midi avec la tunique arc-en-ciel, ce que le plat pays attendait depuis dix ans et le sacre de Philippe Gilbert à Valkenburg. Ce dimanche 2 octobre, il sera mis à l'honneur sur la Grand Place de Bruxelles. Une occasion rêvée de voir le champion du monde avec son maillot irisé. Car elles seront moins nombreuses qu'on peut le penser durant la saison 2023.

Champion du monde pour... dix mois et demi

Comme Eddy Merckx, on est certain que Remco Evenepoel fera honneur au maillot arc-en-ciel. Mais le fait est qu'il ne sera pas champion du monde pendant une année complète puisque l'édition 2023, organisée à Glasgow, se déroulera au mois d'août. La date de la course en ligne messieurs est déjà connue: elle se tiendra le 6 août exactement.

L'UCI a en effet mis en place des "Super championnats du monde" qui regroupent toutes ses disciplines (route, piste, paracyclisme, VTT, BMX, ...), tous les quatre ans. Un rendez-vous qui sera planifié au mois d'août lors de chaque année pré-olympique. Concrètement, cela veut dire que Remco Evenepoel ne sera plus champion du monde lors de la prochaine Vuelta (qui débutera le 26 août)... à moins bien sûr qu'il ne réalise le doublé à Glasgow.

Il faudra surtout l'admirer dans les classiques et... les premières étapes

L'autre problème de Remco n'en est pas vraiment un: le champion du monde étant un spécialiste des courses par étapes, il risque de porter très souvent un maillot de leader, que ce soit au classement général ou dans les classements annexes. On se souvient d'avoir peu vu le maillot de champion de Belgique de Wout van Aert en début d'année. Et pour cause: dès la troisième étape de Paris-Nice et dès la deuxième du Critérium du Dauphiné, le coureur d'Herentals portait soit le maillot jaune, soit le maillot vert. Avant de céder son titre de champion national à Tim Merlier, juste avant le Tour de France.

Si Remco ne sera pas souvent en tête du classement par points des différentes courses par étapes, il est toujours en lice pour le classement du meilleur jeune. On risque donc de le voir souvent troquer son maillot arc-en-ciel contre une tenue de leader au classement général ou au classement des jeunes puisque les organisateurs des courses par étapes "obligent" les leaders de ces classements à porter leur maillot distinctif.

Notons par contre que lorsqu'il s'agit d'un maillot porté par procuration, un coureur a le droit de préférer sa tunique de champion national ou champion du monde.Et le maillot de meilleur jeune glisse alors sur les épaules du troisième de ce classement. C'était notamment le cas lors du dernier Tour d'Espagne: Carlos Rodriguez préférait porter son maillot de champion d'Espagne que le maillot de meilleur jeune lorsqu'il était deuxième de ce classement derrière Remco Evenepoel qui, lui, portait le maillot rouge.