Cyclisme France football a sorti son classement des trente pires transferts estivaux de Ligue 1. À la dixième place: Anthony Vanden Borre. 

Anthony Vanden Borre s'est forgé une fameuse réputation durant sa carrière. Après une éclosion précoce chez les Mauves, le Belge a cumulé les clashs et autres déroutes. 

En 2013, alors que le joueur pétri de talent s'égare dans sa carrière jusqu'à se retrouver sans employeur, son club formateur, Anderlecht, décide de le reprendre en main en lui offrant une dernière chance de se relancer. Il la saisit, avant d'à nouveau tergiverser et de rejoindre Montpellier en Ligue 1 pour tenter de chasser ses vieux démons. 

Il n'en sera rien. Après un excellent mondial au Brésil en 2014, Anthony Vanden Borre débarque avec l'étiquette d'un back droit intransigeant et excellent techniquement. Mais six mois plus tard, ne parvenant pas à s'imposer dans le onze, le Belge annonce sa retraite. La première du nom. Un fameux camouflet pour le club des vins boisés. 

Aujourd'hui, France Football n'a rien oublié, au point de lui décerner la dixième place des transferts les plus décevants des vingts dernières années en Ligue 1. Dans ce top 30 se retrouve des noms comme Yoann Gourcuff, Bixente Lizarazu ou encore Nicolas Anelka... Bref, que du beau monde pour entourer notre Anthony national.