Après trois victoires au sprint de l'Irlandais de la BORA-hansgrohe Sam Bennett, la 15e édition du Binckbank Tour a choisi d'innover jeudi à l'occasion de sa 4e étape. Très courte avec ses 96,2 km tracés autour d'Houffalize, mais difficile avec notamment la double ascension du Mur de Saint-Roch (1,1 km à 11,5%), elle a permis aux baroudeurs de se mettre en évidence. Trois d'entre eux ont réussi à s'isoler et à se jouer la victoire : Tim Wellens (Lotto Soudal), Laurens De Plus (Jumbo-Visma) et le Suisse Marc Hirschi (Sunweb), champion du monde espoirs l'an dernier à Innsbrück. Dans le sprint à trois, Wellens a devancé de justesse sur la ligne Hirschi. De Plus a pris la 3e place à 5 secondes. L'Espagnol Ivan Garcia Cortina (Bahrain Merida), un moment en compagnie du trio, a été décramponné. Garcia Cortina a pris la 4e place à 23 secondes juste devant Oliver Naesen, 5e.

Compte tenu des bonifications engrangées en cours d'étapes, lors du "kilomètre en or", Wellens endosse le maillot vert de leader du général. Il compte 4 secondes d'avance sur Hirschi au général et 14 sur De Plus.

Wellens offre à Lotto Soudal sa première victoire depuis le décès de son équipier Bjorg Lambrecht le 5 août après une chute lors de la 3e étape du Tour de Pologne. Il s'agit de son 3e succès à Houffalize dans cette épreuve, après 2015 et 2017, et du 28e bouquet dans sa carrière. Il s'agit aussi de sa 5e victoire cette année après le le Trofeo Soller (1.1), une étape et le contre-la-montre de la Ruta del Sol (2.HC) et le contre-la-montre du Baloise Belgium Tour (2.HC).

Après deux kilomètres, Iljo Keisse a signé la première attaque dans cette étape-reine. Stan Dewulf a rejoint le Gantois. Les deux ont compté jusqu'à 2:45 d'avance avant le réveil des ténors du peloton. Après 43 kilomètres, Keisse a été avalé par un groupe composé de Tim Wellens, Zdenek Stybar, Greg Van Avermaet, Laurens De Plus, Sören Kragh Andersen, Jay McCarthy et Simon Clarke. Dewulf a lui aussi été repris par la suite.

Keisse a laissé huit coureurs en tête à la mi-course. L'Irlandais Sam Bennett, vainqueur des trois premières étapes, savait déjà qu'il avait perdu son maillot vert de leader. Lorsque le groupe de tête était sur le point d'être repris par un peloton aminci, Wellens a attaqué. Un moment repris, il est reparti à l'attaque en compagnie de Hirschi et De Plus. Garcia Cortina est ensuite venu se joindre au trio avant la côte Rau de Cowan.

Le "kilomètre en or" est survenu 20 kilomètres de l'arrivée. Le premier sprint a été enlevé par Wellens, le deuxième par Hirschi et le troisième par Garcia Cortina. Après trois sprints, Wellens et Hirschi avaient chacun pris six secondes supplémentaires. Sur la Côte Achouffe, Garcia Cortina devait laisser filer ses compagnons à 15 kilomètres de l'arrivée.

Vendredi, les coureurs devront parcourir 191,4 km entre Riemst et Venray. le profil devrait permettre aux sprinters de jouer de nouveau les premiers rôles.

La 15e édition de ce Tour du Benelux se termine dimanche à Grammont. On connaîtra alors le successeur au palmarès du Slovène Matej Mohoric, vainqueur en 2018.