Cyclisme

Âgé de 22 ans, Bjorg Lambrecht était un garçon attachant.

Encore un jeune cycliste qui décède en exerçant son métier et qui rappelle les souvenirs douloureux des morts d’Antoine Demoitié ou de Jimmy Duquennoy. Cela fait d’autant plus mal que Bjorg Lambrecht était un jeune coureur attachant. Et il n’avait pas changé cette année, malgré son éclosion au plus haut niveau, avec notamment sa quatrième place au sommet du Mur de Huy, sur la Flèche Wallonne. Il restait disponible, poli, souriant, s’excusant par exemple de ne pas parler en Français quand nous allions le voir.

Il avait ce même sourire chez les juniors, chez les espoirs, tout en conservant une certaine discrétion. Ne cherchant pas à faire du bruit : (...)