Remco Evenepoel a chuté non pas une, mais deux fois, mercredi dnas la 17e étape du 104e Giro. Le coureur a heurté une glissière de sécurité dans la descente de l'avant-dernière montée de la journée, le Passo San Valentino, alors que d'autres coureurs avaient chuté devant lui. 

Lorsqu'il s'est relevé, l'Espagnol Mikel Nieve l'a percuté. Evenepoel a été "groggy" pendant un certain temps, mais a pu continuer sa course. Le Brabançon flamand a finalement franchi la ligne d'arrivée en 132e position à 36:28 du vainqueur de l'étape l'Irlandais Dan Martin. Il se plaignait principalement du coude. 

"Un scanner devrait apporter plus de clarté ce soir", laissait-on entendre dans le bus de l'équipe Deceuninck-Quick Step sur le parking d'Ala où Evenepoel est arrivé dans une voiture d'équipe plus d'une heure après la course. "Nous ne savons pas encore exactement ce qui s'est passé et quelle est la nature de ses blessures. Nous nous rendons maintenant à l'hôpital pour y faire un scanner. Nous espérons avoir plus de nouvelles bientôt."

L'Espagnol a présenté ses excuses pendant l'étape à Evenepoel qui a franchi la ligne d'arrivée avec l'aide de ses coéquipiers Iljo Keisse et Mikel Honoré.