Le Kazakh Alexandre Vinokourov (Telekom) a remporté vendredi la troisième étape du Tour de Suisse cycliste, qui s'est disputée sur 144 km entre Baar et Wildhaus. Il a devancé, lors d'une arrivée en côte, l'Italien Gilberto Simoni et le Français Laurent Jalabert, tous deux à 9 secondes. L'Italien Gianluca Bortolami (Tacconi), arrivé à 2 minutes 17 secondes du vainqueur de l'étape, a néanmoins conservé son maillot jaune de leader, avec 14 secondes d'avance sur Vinokourov. Le Suisse Oscar Camenzind termine quatrième à 12 secondes, à la tête d'un groupe qui comprenait notamment l'Américain Lance Armstrong et le Suisse Alex Zuelle. Cette troisième étape s'est résumée à une course de côte lors des 13 derniers kilomètres, une fois que les deux échappés, le Suisse Christian Heule et l'Australien Robbie McEwen, auteurs d'un raid de 115 km, ont été repris au début de la montée. Les hommes de Lance Armstrong se lançaient alors dans un impressionnant contre-la-montre par équipes en tête du peloton, faisant exploser la course. Seule une vingtaine de coureurs pouvaient rester aux avant-postes. Une fois ses coéquipiers rejetés à l'arrière, Armstrong, qui ne semblait pas en pleine forme, n'a pas quitté les derniers rangs du groupe. La deuxième tentative d'échappée de Vinokourov allait lui ouvrir les portes de la victoire. Vainqueur du contre-la-montre et du classement du Tour d'Allemagne cette saison, Vinokourov est désormais bien placé pour remporter le Tour de Suisse.

FOOTBALL

Le Japon compte sur Lotofoot pour financer le Mondial

Le Comité d'organisation japonais du Mondial-2002 de football (Jawoc) compte sur sa loterie nationale sportive pour assurer une partie du financement de la compétition. Le Jawoc réclame trois milliards de yens (24 millions de dollars, 28 millions d'euros) retirés des bénéfices du Lotofoot «toto», selon un membre du ministère de l'Education, des Sciences et des Technologies, responsable de l'attribution des dividendes du «toto». «Il est vrai que le JAWOC réclame trois milliards de yens», a déclaré ce membre sous couvert de l'anonymat. Le «toto» financerait ainsi une partie du coût de la co-organisation du Mondial, avec la Corée du Sud, qui devrait atteindre 60,7 milliards de yens (environ 570 millions d'euros). Mais l'attitude du Jawoc, qui a déjà intégré les bénéfices du «toto» dans son budget, fait bondir les responsables des différents sports nippons, selon le quotidien «Yomiuri Shimbun». Cette somme correspond en effet à la moitié des fonds alloués chaque année aux fédérations sportives japonaise, dont le Comité olympique (Joc). Selon les estimations du ministère, les bénéfices du «toto» devraient s'élever à 16,5 milliards de yens à la fin de l'année fiscale, en mars 2002. La somme sera partagée en trois parts égales aux fédérations sportives nationales, aux autorités locales et au gouvernement. Le Conseil central pour l'éducation, une instance consultative du ministère, va mettre en place un comité ad hoc pour définir, avant la fin de l'année, une politique d'allocation des bénéfices du Lotofoot. (AFP)

© La Libre Belgique 2001