Le manager d'Astana, Johan Bruyneel, a estimé mardi possible la participation de l'Américain Lance Armstrong au Giro en mai et certaine celle au Tour de France en juillet, malgré la fracture de la clavicule dont souffre le coureur américain après sa chute lundi en Espagne.

"Personnellement je pense que c'est encore possible d'être au départ du Giro" (départ le 9 mai), a déclaré Bruyneel à des journalistes avant la 2e étape du Tour de Castille-et-Leon. Mais il a ajouté que l'éventuelle participation de l'Américain au Giro se ferait dans "une autre optique", car Armstrong va "quand même perdre un peu de condition physique".

"Pour l'instant, on reste un peu avec le même programme. Il allait partir en Amérique après cette course ici et puis revenir pour le Giro, donc pour l'instant il n'y a rien qui change", a poursuivi le manager d'Astana, qui a passé la soirée du lundi avec Armstrong à Las Rozas (banlieue madrilène) où l'ancien coureur belge réside.

"Une clavicule cassée au mois de mars ne compromet rien pour le Tour de France" (départ le 4 juillet), a-t-il déclaré concernant la Grande Boucle, que l'Américain, âgé de 37 ans et de retour à la compétition cette saison, a remportée à sept reprises.

"Dans le cas de Lance, je pense que c'est pareil. Pour le Tour de France, ça ne change rien. Ca change dans la manière dont on va aborder la saison d'ici au Tour de France. Pour être au départ du Tour ça ne change rien du tout", a-t-il assuré.