Ce mardi, comme beaucoup de journalistes, José de Cauwer, coach national et consultant de la VRT télévision, a profité d'une salle de presse installée au centre du vélodrome de Bordeaux pour faire quelques tours de piste. L'homme, évidemment, n'est pas un novice, il se risqua même à monter très haut dans les virages. On n'est pas manager de Tom Steels - un excellent pistard - pour rien! `Contrairement à ce que certains pensent, je persiste à croire que Mario Aerts, malgré son mauvais contre-la-montre, peut terminer dans les dix premiers à Paris, assène De Cauwer. Si vous regardez les résultats du Tour, ces dernières années, vous constaterez qu'il y a toujours de gros écarts derrière les deux ou trois premiers. Selon, moi, avec la condition qu'il détient, Mario doit continuer à viser le Top 10. En montagne, il peut nous réserver quelques bonnes surprises.´

En ce qui concerne la forme d'Armstrong, de Cauwer est plus dubitatif. `Je m'en voudrais de dire aujourd'hui qu'il est en forme moyenne... s'il met tout le monde à trois minutes, jeudi, dans la première étape de montagne. D'habitude, Armstrong prend, au minimum, une minute à son premier poursuivant dans le chrono. Cette fois, par contre, il a même perdu du temps sur Botero. Est-ce un signe? J'aurais tendance à le croire. Mais peut-être peut-on aussi accorder du crédit à la version du coureur lui-même, qui prétend avoir davantage axé son travail préparatoire sur la montagne que sur le chrono.

© Les Sports 2002