Le week-end noir du cyclisme belge a connu une prolongation dramatique mardi matin. Au lendemain du décès d’Antoine Demoitié, on apprenait celui de Daan Myngheer, victime d’un arrêt cardiaque lors de la première étape du critérium international, samedi . Membre de la formation continentale Roubaix Lille Métropole, qu’il avait rejointe cet hiver après une saison sous le maillot de Vérandas Willems, le Flandrien s’est éteint lundi, sur le coup de 19 heures, à l’hôpital d’Ajaccio où il avait été plongé dans un coma artificiel. C’est son équipe qui a annoncé la nouvelle par un message posté sur sa page Facebook.

"C’est avec une grande émotion, que nous vous faisons part du décès de Daan. Il a perdu sa dernière course après avoir lutté comme un grand champion. Il est décédé ce lundi 28 mars à 19h08 en présence de ses parents, de Fleur sa sœur et d’Emely sa compagne à l’hôpital d’Ajaccio. Daan va faire don de ses organes pour aider d’autres personnes, c’était sa volonté. Toutes nos pensées, les plus sincères vont aux parents, à Fleur sa sœur à Emely ainsi qu’à toute la famille. Repose en paix champion."

Le Flandrien de 22 ans, qui avait disputé le dernier mondial Espoirs sous le maillot belge (64e) avait été victime d’un malaise samedi, à trente kilomètres de l’arrivée de la première étape à Porto-Vecchio. "Il avait alors du mal à respirer et transpirait beaucoup" , témoignent les membres de son équipe présents sur place. C’est lors de son transfert à l’hôpital que le champion de Belgique Juniors 2011 a été victime d’un arrêt cardiaque.

Comme le veut la procédure en France dans pareilles circonstances, le procureur de la république d’Ajaccio a ouvert une enquête et des perquisitions ont été menées par les gendarmes dans les chambres des coureurs, à l’hôtel. Aucune autopsie ne sera pratiquée et sa dépouille devrait être rapatriée en Belgique dès mercredi soir.

Déjà victime d’une alerte cardiaque en 2014, sur le Kreiz Breizh (course 2.2 en Bretagne), Daan Myngheer avait passé de nombreux examens chez différents cardiologues, lesquels n’avaient révélé aucune anomalie. Il avait ainsi reçu le feu vert pour poursuivre ce qu’il aimait faire par-dessus tout : courir.Quentin Finné