L'ancien coureur français Laurent Fignon, double vainqueur du Tour de France (1983, 1984), est décédé mardi des suites d'un cancer, a annoncé le groupe France Télévision, dont l'ancien coureur était l'un des consultants.

Laurent Fignon, 50 ans, avait annoncé dans un livre en juin 2009 qu'il souffrait d'un cancer avancé des voies digestives. Malgré la maladie, il avait tenu son poste de consultant lors des éditions 2009 et 2010 du Tour de France.

Dans son ouvrage intitulé "Nous étions jeunes et insouciants", Laurent Fignon avait également reconnu la prise d'amphétamines et de cortisone durant sa carrière de coureur, mais n'avait pas établi un lien direct avec la maladie.

Outre ses deux victoires finales dans le Tour de France, Fignon, coureur professionnel de 1982 à 1993, a gagné également un Giro (1989) et plusieurs classiques dont Milan-Sanremo à deux reprises (1988 et 1989).

Le Parisien s'est aussi incliné pour 8 secondes à l'arrivée du Tour de France 1989 derrière l'Américain Greg LeMond.

REACTIONS

Christian Prudhomme, directeur du Tour de France:

"C'était une grande figure du cyclisme français. Je mêlerai autant le palmarès que l'homme. Il a marqué par sa carrière, ses succès et sa défaite historique en 1989 qui est réductrice par rapport à son palmarès: deux Tours de France (1983, 1984), deux Milan-Sanremo (1988, 1989), une Flèche Wallonne (1986), un titre national (1984)... C'était aussi un caractère, avec un franc-parler qui ne s'est pas démenti pendant trente ans, quand il était coureur et ensuite en tant qu'organisateur ou consultant. Il n'hésitait pas à dire les choses. Il a incarné un cyclisme offensif, fait d'attaques variées et incessantes avec un côté chevaleresque. Dès qu'il est passé pro, on l'a remarqué avec ses cheveux blonds, ses lunettes rondes, sa réputation d'intellectuel... C'est quelqu'un qui avait du charisme."

Richard Virenque, ancien coureur cycliste, au micro de RTL:

" Il a totalement marqué son époque par rapport aux performances qu’il a pu faire dans sa carrière, dans le Tour de France et dans d’autres courses. Il a marqué l’histoire du vélo grâce au charisme qu’il pouvait avoir, sa queue de cheval, sa façon de faire, sa façon de s’exprimer... C’était un coureur atypique. Il avait "une gueule". En plus des résultats, de son style, sa façon de s'exprimer, Fignon était une personnalité dans le monde du cyclisme. C'est quelqu'un qu'on ne pouvait que respecter par rapport à ce qu'il a fait dans le cyclisme et ce qu'il a apporté au cyclisme français."


Laurent Fignon craque en direct du Tour de France
envoyé par Nouvelobs. - Regardez les dernières vidéos d'actu.