L'Allemand John Degenkolb (Argos) a remporté au sprint la 107e édition de la classique cycliste Paris-Tours, courue dimanche sur la distance de 235 kilomètres.

Degenkolb, vainqueur jeudi de Paris-Bourges, a devancé le Danois Michael Morkov et le Français Arnaud Démare.

Agé de 24 ans, le coureur allemand avait pris l'an passé la quatrième place de la course, dernière classique de la saison.

Degenkolb qui succède au palmarès à l'Italien Marco Marcato est le premier coureur allemand à s'imposer dans Paris-Tours depuis Erik Zabel, vainqueur à trois reprises, la dernière fois en 2005.

L'échappée du jour formée de quatre coureurs (Lander, Y. Martinez, J. Duval, Saramotins) a compté plus de 11 minutes d'avance (Km 70).

La poursuite menée par les équipiers des sprinteurs (FDJ.fr, Argos, Garmin) a conduit à la jonction à 17 kilomètres de l'arrivée. Le dernier rescapé, le Letton Aleksejs Saramotins, a poursuivi l'effort et a été repris aux 11 kilomètres.

Dans le final, Degenkolb a suivi Marcato qui a attaqué dans l'avant-dernière côte (Beausoleil) au seuil des 10 derniers kilomètres, avec le Belge Sep Van Marcke puis un petit groupe (Chavanel, Morkov, Démare, Bol).

Le Néerlandais Jetse Bol est parti seul à 6 kilomètres de la ligne et n'a été rejoint que dans l'ultime ligne droite, sur l'avenue de Grammont, à moins de 500 mètres de l'arrivée.

Degenkolb, vainqueur d'une étape du Giro en mai puis de la course de Hambourg en août, a signé son 6e succès de l'année, son quatrième en moins de deux semaines.