Cyclisme

Les favoris se sont observés pendant très longtemps. Ce qui n'a pas empêché les défaillances de Bardet et Adam Yates.

Le Français Thibaut Pinot (Groupama-FDJ) a remporté la 14e étape du Tour de France entre Tarbes et le col du Tourmalet (117,5 km), samedi. Pinot s'est extrait d'un petit groupe dans les derniers mètres de l'ascension finale. Il s'est imposé devant le maillot jaune Julian Alaphilippe, qui conforte sa première place au général. Le Néerlandais Steven Kruijswijk (Jumbo-Visma) a pris la troisième place. Le Britannique Geraint Thomas (Ineos), deuxième du général, a été distancé et a concédé une trentaine de secondes à Alaphilippe.

Dès le premier kilomètre, un duo de choc passait à l'offensive: l'Italien Vincenzo Nibali (Baharain-Merida), vainqueur du Tour en 2014, et le maillot vert, le Slovaque Peter Sagan (Bora-Hansgrohe).

La réaction ne tardait pas. Quinze hommes, dont le maillot à pois Tim Wellens, rejoignaient les deux échappés après une dizaine de kilomètres.

Dans les derniers kilomètres du col du Soulor (1re catégorie, 11,9 km à 7,8%), Nibali accélérait. Seuls Wellens et le Français Elie Gesbert (Arkéa Samsic) pouvaient suivre. Wellens passait en tête au sommet, prenant 10 points utiles au classement du meilleur grimpeur.

Derrière, l'équipe Movistar imposait un tempo d'enfer qui faisait des dégâts: le maillot jaune Julian Alaphilippe perdait plusieurs de ses équipiers alors que Romain Bardet (AG2R La Mondiale) était distancé.

Juste après le sprint intermédiaire de Pierefitte-Nestalas, à 37 km de l'arrivée, Lilian Calmejane (Total Direct Energie), Lennard Kämna (Sunweb), Romain Sicard (Total Direct Energie), Luis Leon Sanchez (Astana) et Ilnur Zakarin (Katusha Alpecin) rejoignaient les fuyards. Mais le groupe maillot jaune se rapprochait à grand pas.

Le dernier rescapé de l'échappée, Gesbert, était repris à 10 km de la ligne, à la moitié de l'ascension du Tourmalet (hors catégorie, 19 km à 7,4 %).

A l'avant, il n'y avait pas d'attaque, mais tout de même un gros écrémage. Enric Mas, Rigoberto Uran, Nairo Quintana et Adam Yates, tous membres du top-10 du général, étaient tour à tour lâchés. Une accélération d'Emanuel Buchmann (Bora-Hansgrohe) à 2 km du sommet faisait sauter Geraint Thomas.

Pinot attaquait à 250 mètres de la ligne. Il creusait d'emblée un petit écart et s'imposait avec 6 secondes d'avance sur Alaphilippe et sur Kruijswijk. Buchmann et Bernal suivaient à 8 secondes. Huitième, Thomas perdait 36 secondes. C'est la 31e victoire de la carrière de Pinot, 29 ans.

Au général, Alaphilippe possède désormais 2:02 sur Thomas et 2:14 sur Kruijswijk.

Dimanche, une nouvelle étape de montagne attend le peloton. Entre Limoux et le Prat d'Albis à Foix, il y aura quatre ascensions, une de deuxième, le col de Montségur (6,8 km à 6%), et trois de première, le Port de Lers (11,4 km à 7%), le Mur de Péguère (9,3 km à 7,9%) et l'ascension finale de 11,8 km à 6,9%.


Revivez l'étape