Cyclisme

Sur la hot seat de la zone protocolaire de l’Euro d’Alkmaar, où le détenteur du meilleur temps provisoire est invité à patienter jusqu’à ce qu’il soit détrôné, les yeux de Remco Evenepoel se sont doucement mouillés à mesure que ses rivaux venaient un à un buter sur sa marque référence (24 : 55).

Des larmes qui donnaient au regard du jeune prodige belge le même éclat que la performance qu’il venait de réaliser et le scintillement des astres à qui il souhaitait tant rendre hommage.