Voilà une polémique dont le monde du cyclisme se serait bien passé. Dans une vidéo, qui a été relayée sur les réseaux sociaux, on voit le directeur sportif de Deceuninck-Quick Step, Davide Bramati, faire les poches de Remco Evenepoel juste après sa chute dans un ravin au Tour de Lombardie. Les amateurs de théories du complot en ont profité pour crier au dopage.

À la suite des nombreuses interrogations des internautes, l’Union cycliste internationale a décidé d’ouvrir une enquête pour savoir exactement ce que contenaient les poches du coureur. "Nous avons saisi la CADF (NdlR: la fondation antidopage) sur les images qu’on a pu voir à la télévision pour qu’elle mène son enquête, auditionne les personnes impliquées et qu’on en sache plus sur ce qui a pu être sorti de la poche de Remco Evenepoel", a expliqué le Président de l’UCI, David Lappartient.

Une décision qui semble plutôt excessive et inutile tant il sera difficile voire impossible de prouver avec certitude ce que Bramati a pris dans les poches de son coureur. Lappartient, en bon politicien, espère, avec l’ouverture de cette enquête, mettre en lumière le combat de l’UCI contre le dopage. Mais dans cette situation, cela apparaît plutôt comme une décision démagogique pour répondre à la polémique née sur les réseaux sociaux.

Une affaire qui embête Deceuninck-Quick Step

Deceuninck-Quick Step a réagi dans un communiqué pour clore la polémique. "Comme nous l’avions déjà précisé par le passé, l’objet retiré de la poche de Remco était une petite bouteille contenant des éléments de nutrition. Elle a été retirée afin de pouvoir l’installer plus confortablement sur la civière."

En attendant, l’affaire embête l’équipe belge tant les arguments de Bramati n’ont pas convaincu. D’abord amnésique, l’Italien avait subitement retrouvé la mémoire donnant l’explication fournie par son équipe.

Quoi qu’il en soit, cette polémique restera une tempête dans un verre d’eau car l’UCI ne pourra jamais rien prouver et qu’il est, de toute façon, très peu probable que Remco Evenepoel se balade avec des produits illicites sur la course.