"Si Remco est épuisé, on le retirera du Giro." Cette phrase signée Patrick Lefevere la semaine dernière pouvait laisser croire que Remco Evenepoel se retirerait de la course ce mardi, quelques heures après avoir complètement explosé sur la plus difficile étape des Dolomites. 

Le coureur ne semble pas de cet avis: "La journée a été mauvaise. Finalement, deux mois d'entraînement n'étaient pas suffisants pour être prêt à 100% pour ce Giro. La journée de repos de ce mardi va faire du bien et ensuite on se battra durant la dernière semaine" a commencé le Brabançon. Et quand un journaliste lui a demandé si cela voulait dire qu'il n'abandonnerait pas: "Je n'ai jamais dit que je quitterais la course. Tant que je me sens capable d'aller au bout, pourquoi n'irai-je pas jusque Milan ?"

La Deceuninck-Quick Step n'a encore rien gagné sur ce Giro, ce qui n'est pas dans ses habitudes. Il fait donc peu de doutes que Remco et ses équipiers miseront sur les victoires d'étapes durant les cinq derniers jours. A moins que Joao Almeida, 10e du classement général, ne poursuive sa remontée ? "Si je peux me reposer pendant une ou l'autre étape avant de viser une victoire, pourquoi pas. Mais Joao est revenu dans le top 10 et je serais heureux de l'aider à mon tour."