Cyclisme

L'Espagnol Fernando Alonso double champion du monde de Formule 1 et leader actuel de la Scuderia Ferrari, va racheter Euskaltel Euskadi, a annoncé lundi l'équipe cycliste basque, qui recherchait un "deuxième sponsor" pour rester dans le peloton en 2014.

"Euskaltel et Fernando Alonso sont parvenus à un accord de principe qui puisse garantir un nouvel avenir à l'équipe cycliste", indique un communiqué d'Euskaltel, qui compte dans ses rangs l'Espagnol Samuel Sanchez, médaille d'or de cyclisme sur route aux jeux Olympiques de Pékin en 2008.

"Dans les prochaines semaines, les négociations aboutiront (...) à l'acquisition par Fernando Alonso de la société propriétaire de l'équipe cycliste Euskaltel Euskadi", précise le texte. Elle sera rebaptisée Basque Cycling Pro Team (BCPT) pour les trois prochaines années et prévoit de tourner avec un budget annuel de neuf millions d'euros.

Euskaltel-Euskadi, avait annoncé voici deux semaines qu'elle disparaîtrait en 2014, faute de fonds. Le groupe de télécommunications privé Euskaltel, principal sponsor de l'équipe, qui a versé 7 millions d'euros pour l'année 2013, cherchait un partenaire après le désengagement de la communauté autonome du pays basque.

Euskaltel a souligné avoir versé plus de 45 millions d'euros, en 17 ans, à l'une des plus anciennes équipes du peloton, présente sans interruption depuis 1994. Elle a pris la 15e place du classement par équipes du dernier Tour de France et son leader, Egoi Martinez, a terminé 17e.

Alonso, champion du monde en 2005 et 2006 chez Renault F1, est l'un des pilotes les mieux payés du plateau actuel, avec des revenus estimés à plus de 20 millions d'euros par an, grâce notamment à un contrat longue durée avec la banque espagnole Santander. Il est aussi l'un des plus affûtés, grâce à sa pratique régulière du vélo.

Le champion espagnol avait annoncé dès dimanche, sur son compte Twitter, à son 1,7 million de suiveurs, une info aussi imminente que mystérieuse. Euskaltel souhaite le remercier en soulignant "le respect, la compréhension et l'amour que Fernando Alonso a montré pour l'équipe Euskaltel Euskadi, ses professionnels et son patrimoine historique".