Le puncheur français a réglé au sprint ses deux compagnons d'échappée, Mathieu van der Poel et Benoît Cosnefroy, trois jours après son immense désillusion dans Liège-Bastogne-Liège, où Alaf s'était rendu coupable d'une célébration trop précoce et d'un écart.