Cette fois c'est bel et bien fini pour Floyd Landis (35 ans). L'Américain a lui même révélé mardi à la chaîne sportive ESPN qu'il avait décidé d'arrêter le cyclisme. Landis, dont la victoire au Tour de France'2006 a été rayée du palmarès de l'épreuve à la suite d'un contrôle anti-dopage positif à la testostérone, n'a trouvé aucune équipe disposée à l'accueillir, et en a tiré les inéluctables conséquences. "Celà fait cinq ans que cela dure et je n'en peux plus", avoue-t-il. "Le stress n'est supportable que s'il en vaut la peine. Ce n'est plus le cas en ce qui me concerne. Maintenant je veux vivre, et tant pis si ce sera sans le cyclisme. Je ne prendrai plus jamais le départ d'une course... C'est fini".

Landis, qui avait finalement avoué le dopage l'année dernière, après avoir dépensé une fortune pour tenter de démontrer le contraire devant les tribunaux, a publié un livre blanc où il dénonce le dopage organisé dans ses anciennes équipes. Il a ainsi "mouillé" son compatriote Lance Armstrong, à présent dans le collimateur du ministère public américain.

Landis ne s'est toutefois pas montré très optimiste à ce sujet dans son interview à ESPN. "Je suis pratiquement sûr que ce sport ne peut pas être guéri", conclut en effet le vainqueur de Paris-Nice 2006. "De toute façon ce n'est ni mon job, ni mon combat...".