Dans une étape marquée par la chute de Remco Evenepoel, c'est Dan Martin qui s'est montré le plus fort. Le coureur de la Israel Cycling Academy a réalisé un sacré numéro en allant chercher sa victoire tout seul après une longue échappée. Il entre dans le cercle très fermé des cyclistes qui sont parvenus à gagner sur les trois grands tours.

Derrière l'Irlandais, la bagarre entre les favoris a fait rage dans la dernière montée. Pour la première fois depuis le départ de ce Giro, Egan Bernal a montré de nombreuses difficultés. Le maillot rose n'est pas parvenu à suivre son coéquipier, Martinez. Profitant de la situation, Simon Yates lui a repris 53 secondes à l'arrivée plus 4 secondes de bonifications. Notre compatriote Remco Evenepoel a franchi la ligne 36'28" après Dan Martin.

Le Colombien conserve sa tunique rose avec 2'21" d'avance sur Caruso qui n'a pas réussi à le lâcher dans la dernière montée et 3'23" sur Yates. Il dispose encore d'un matelas mais le coureur d'INEOS prouve qu'il n'est pas invincible.

Le top 10

1. Egan Bernal 
2. Damiano Caruso à 2'21"
3. Simon Yates à 3'23"
4. Aleksandr Vlasov à 6'03"
5. Hugh Carthy à 6'09"
6. Romain Bardet à 6'31"
7. Daniel Martinez à 7'17"
8. João Almeida à 8'45"
9. Tobias Foss à 9'18"
10. Giulio Ciccone à 11'06"

Revivez le direct commenté de la 17e étape: