24 heures après une arrivée insolite dans des chemins de terre, le peloton démarrait de l'Aquila pour l'étape la plus courte du Giro (139 kilomètres). Une étape de transition à la veille du premier jour de repos. Pour arriver à Foligno, il n'y avait pas beaucoup de difficultés excepté la montée de Valico Della Somma.

Les baroudeurs n'ont pas pu faire la différence et ce sont les sprinteurs qui ont eu l'occasion de s'exprimer. Peter Sagan a été le plus fort devant Gaviria et Cimolai.

Au classement général, les positions restent inchangées. Bernal garde le maillot rose et Evenepoel n'est toujours qu'à quinze secondes.