Filippo Pozzato (Katusha) a remporté la 52e édition du Grand Prix cycliste de l'E3 (1.HC), disputé samedi sur 208 km à Harelbeke. L'Italien a battu au sprint Tom Boonen (Quick Step) et le Kazakh Maxim Iglinsky (Astana), ses deux compagnons d'échappée. Les trois hommes s'étaient isolés en tête après la côte de Trieu à 25 km de l'arrivée.

Après seulement sept kilomètres de course, trois Français Steve Chainel, David Boucher et Jean Zen, ainsi que le Néerlandais Lieuwe Westra partaient à l'offensive. Le Lituanien Vytautas Kaupas tenta un moment de combler le trou entre les attaquants et le peloton, mais sa tentative échoua. Les quatre hommes de tête obtenaient une avance maximale de 7:35, mais cet avantage tombait déjà à 4:22 avant d'aborder à La Houppe, après 120 km, la série des douze difficultés du parcours. Alors qu'à l'avant Steve Chainel, plus à l'aise dans les labourés, était lâché, à l'arrière on notait l'aisance de Tom Boonen dans le Taaienberg. Le coup d'accélérateur du quadruple vainqueur de l'épreuve avait comme effet de réduire le peloton de poursuivants. Un peu plus loin, sur le Paterberg, Lieuwe Westra poursuivait son effort en solitaire, David Boucher et Jean Zen, épuisés, se faisant absorber par les poursuivants.

Au sommet du Vieux Kwaremont, la dixième difficulté de la journée, située à un peu plus de 30 km de l'arrivée, Stijn Devolder partait seul en contre-attaque derrière Westra, mais sous l'impulsion de l'équipe Rabobank les deux coureurs se faisaient reprendre après la descente sur Renaix.

Au sommet de la dernière difficulté sérieuse, la côte du Trieu, Boonen attaquait sèchement emmenant dans sa roue Pozzato, Inglinsky réussissant peu après à faire la jonction. La bonne collaboration entre les trois hommes eut pour effet de creuser un écart qui devint de plus en plus conséquent sur un groupe de sept poursuivants, où Stijn Devolder et Sylvain Chavanel remplirent leur rôle d'équipier pour Boonen.

Dans le sprint final à trois, Tom Boonen, vainqueur de quatre éditions consécutives entre 2004 et 2007, était contraint d'entamer la dernière ligne droite en tête du groupe et se faisait déborder dans les derniers 100 m par son ancien équipier italien. Le Norvégien Thor Hushovd remportait le sprint pour la quatrième place devant Stijn Devolder et le Français Sylvain Chavanel, à 38 secondes du vainqueur.