Le champion des Pays-Bas a été victime d'une très lourde chute mercredi lors du sprint à l'arrivée de la première étape du Tour de Pologne qui s'achevait à Katowice.

Selon l'hôpital, une tentative sera faite jeudi pour sortir Jakobsen (23 ans) de son coma artificiel. Un prochain communiqué sera diffusé par l'hôpital jeudi après-midi vers 14 heures.

Jakobsen a été poussé dans les barrières par son compatriote Dylan Groenewegen alors que les deux coureurs se disputaient la victoire. Projeté par dessus celles-ci à hauteur de la ligne d'arrivée, l'infortuné sprinter de l'équipe belge Deceuninck-Quick Step a été blessé au visage et au crâne mais ne souffre pas de lésion cérébrale. Son état était jugé sérieux mais stable.

Patrick Lefevere, le manager de Deceuninck-Quick Step, a déclaré jeudi matin sur Radio 2 que Jakobsen "s'est cassé tous les os du visage (...) Nous continuons à prier pour qu'il survive".

Selon les médias polonais, les médecins ont précisé que Jakobsen connaissait des difficultés respiratoires liées à ses blessures autour de sa poitrine.

Un officiel a été violemment heurté dans la chute et a dû être hospitalisé. Touché à la tête, il a repris conscience et est maintenant dans un état stable, ont fait savoir les organisateurs de la course.