L'Espagnol Roberto Heras (Liberty) a remporté dimanche le 59e Tour d'Espagne cycliste à l'issue de la 21e et dernière étape, un contre-la-montre de 28,2 km couru dans les rues de Madrid et remporté par son compatriote Santi Perez (Phonak), 2e du général final.

Vainqueur de la Vuelta en 2000 et 2003, Heras rejoint le Suisse Tony Rominger (1992, 1993, 1994), seul autre coureur à avoir remporté trois fois le Tour d'Espagne. Il a remporté ses trois vueltas avec trois équipes différentes (Kelme, US Postal et Liberty).

Nanti d'une avance de 43 secondes sur son compatriote Santi Perez au départ de l'épreuve chronométrée, Heras, qui avait perdu la Vuelta 2002 lors du contre-la-montre final (battu par Aitor Gonzalez), a réussi à limiter sa perte à 13 secondes sur Perez, conservant donc trente secondes au général final, selon un chronométrage officieux.

Excellent grimpeur, Roberto Heras a construit son succès en remportant l'étape reine de la Vuelta au sommet de Calar Alto (12e étape).

Révélation de cette Vuelta et grand animateur de la dernière semaine, Santi Perez, vainqueur de trois étapes dont deux contre-la-montre, doit se contenter de la deuxième place finale.

Le champion d'Espagne Francisco Mancebo, ancien maillot blanc du Tour de France, a enfin concrétisé les grands espoirs placés en lui au début de sa carrière en montant pour la première fois de sa carrière sur un podium d'un grand Tour. Deuxième de l'étape à 7 secondes de Perez, il termine 3e à 2 min 13 sec de Heras au classement général final.

Quant à Alejandro Valverde, vainqueur de la 3e étape mais victime d'une terrible chute lors de la 11e étape, il prend la 4e, au pied du podium.

Le Colombien Felix Cardenas (Baqué) a remporté le classement de la montagne, l'Allemand Erik Zabel (T-Mobile) le classement par points et Kelme celui par équipes.