L'Italien Davide Rebellin (Gerolsteiner) a remporté dimanche Liège-Bastogne-Liège, sa troisième classique de la semaine après l'Amstel Gold Race et la Flèche Wallonne. Rebellin, qui partait grand favori de la "Doyenne", est le premier coureur à réaliser ce "triplé".

A Ans, sur les hauteurs de Liège, le coureur italien a devancé au sprint ses deux compagnons d'échappée, le Néerlandais Michael Boogerd et le Kazakh Alexandre Vinokourov au terme des 258 kilomètres. Le trio s'est dégagé dans la dure côte de Saint-Nicolas, à 5 kilomètres de l'arrivée. Il s'est disputé ensuite la victoire malgré deux tentatives de Vinokourov repris à chaque fois par Boogerd.

L'Espagnol Samuel Sanchez s'est classé quatrième devant le Néerlandais Erik Dekker et l'Allemand Matthias Kessler. L'Américain Tyler Hamilton, vainqueur en 2003, a pris la neuvième place de cette course disputée par des conditions très clémentes. Un peloton d'une soixantaine de coureurs, avec notamment Peter Van Petegem, s'est présenté au pied de Saint-Nicolas où Boogerd est passé à l'attaque sans parvenir à distancer suffisamment Rebellin et Vinokourov.

Boogerd, déjà deuxième dimanche dernier de l'Amstel Gold Race, s'est encore incliné face à Rebellin qui s'est imposé aisément au sprint.

Agé de 32 ans, le Véronais a enlevé la 38e victoire de sa carrière et a pris la tête du classement général de la Coupe du monde avant la longue interruption consacrée aux grandes courses par étapes jusqu'au mois d'août. Rebellin a remporté sa quatrième victoire en Coupe du monde. "C'est incroyable", a déclaré le grand vainqueur du jour. "Dans Saint-Nicolas, je m'attendais à ce que Boogerd attaque. Boogerd était très fort et je me suis fixé de rester avec lui jusqu'au sprint. Cette course s'est déroulée comme on l'espérait. Maintenant, la Coupe du monde est un de mes objectifs".