L'ancien coureur cycliste allemand Jan Ullrich n'a pas l'intention de rendre ses médailles olympiques. C'est ce qu'il a déclaré vendredi à la chaîne télé Sky Sports. Aujourd'hui âgé de 39 ans, Ullrich avait décroché l'or aux Jeux de Sydney 2000 dans la course en ligne et l'argent dans le contre-la-montre. Des médailles remportées à l'aide de produits dopants.

"Je ne comprends vraiment pas pourquoi on attache autant d'importance à des choses qui appartiennent au passé", a déclaré Ullrich. "Ces médailles m'appartiennent. Celui qui veut les voir peut venir chez moi. On revient avec des histoires vieilles de quinze ans. On ferait bien mieux de regarder vers l'avant", estime-t-il.

Ullrich, vainqueur du Tour de France en 1997, a avoué fin juin dans une interview accordée au magazine Focus avoir été pris en charge par le controversé docteur Eufemiano Fuentes. En 2012, le Tribunal arbitral du sport a établi que Jan Ullrich s'était dopé au cours de sa carrière. Tous ses résultats depuis 2005 ont été annulés.

L'année dernière, le CIO a demandé à récupérer la médaille de bronze acquise par Lance Armstrong au contre-la-montre des Jeux olympiques de Sydney suite aux aveux de l'Américain. Il y a quelques semaines, "The Boss" a lui-même annoncé avoir rendu sa médaille.