Marcel Kittel a remporté la deuxième victoire d'étape de sa carrière sur le Tour de France, ce mardi à Saint-Malo. Plus "Malouin" que la concurrence, il s'est faufilé dans les deux cents derniers mètres pour sauter sur la ligne son compatriote André Greipel, pourtant bien mieux emmené que lui. Mark Cavendish échoue à la 3e place non sans avoir balancé un petit coup d'épaule à Tom Veelers, le poisson-pilote de Kittel, dans les 300 derniers mètres. Le Néerlandais est tombé à plus de 65 kilomètres par heure mais n'a miraculeusement entraîné personne dans sa chute.

Aucun changement notable dans les différents classements puisque Peter Sagan, le maillot vert, a pris la 4e place de l'étape et conserve donc une belle avance au classement par points. Quant au classement général, il ne subit aucun changement puisque les victimes du vent en fin d'étape ne sont que des secondes couteaux.


Les 5 baroudeurs du jour n'y ont jamais cru

Maté (Cofidis), Oroz (Euskaltel), Westra (Vacansoleil), Simon (Sojasun) et Cousin (Europcar) formaient l'échappée du jour. Du premier au 191e des 197 kilomètres du jour, ils ont ouvert la route sans jamais croire à une éventuelle victoire. Sky, Omega-Pharma, Lotto-Belisol et Argos-Shimano ont contrôlé la course de bout en bout, ne laissant que 5 minutes d'avance aux cinq hommes lorsque l'écart était à son maximum. Notons toutefois que c'est Lieuwe Westra qui a pris l'unique point mis en jeu au classement du meilleur grimpeur tandis que Maté franchissait en tête le sprint intermédiaire. Greipel, Sagan et Cavendish, comme souvent dans cet ordre, dominaient le sprint du peloton. Des efforts qui ont peut-être coûté cher aux trois hommes, devancés à l'arrivée par Marcel Kittel, qui avait pris soin de s'économiser jusque-là. 

Les coureurs seront livrés à un effort individuel ce mercredi puisque la 11e étape sera un contre-la-montre par équipes, dessiné entre Avranches et le Mont-Saint-Michel. Long de 33 kilomètres, il devrait permettre à Christopher Froome d'écraser un peu plus la concurrence et ainsi creuser l'écart au classement général. D'autant plus que le vent devrait à nouveau souffler en bord de mer.