La Royale ligue vélocipédique belge (RLVB) a infligé lundi une amende de 150.000 euros et une suspension de deux ans à l'ancien coureur Leif Hoste, annonce Het Nieuwsblad.

Fin mars, le procureur fédéral avait requis une amende de 300.000 euros (environ une année de salaire et les frais) au nom de l'UCI (Union cycliste internationale) parce que le passeport biologique du Flandrien, aujourd'hui âgé de 36 ans, montrait des valeurs sanguines suspectes à la fin de sa carrière. Selon l'UCI, ces résultats démontrent l'usage de produits dopants.

Leif Hoste a toujours nié s'être dopé. "Sa défense a demandé l'acquittement parce que le passeport biologique n'est pas une preuve directe de dopage et parce que 23 des 26 échantillons sanguins ne sont pas réglementaires. La RLVB ne l'a pas entendue, même si elle a ramené l'amende de 300.000 à 150.000 euros", selon Het Nieuwsblad.

Leif Hoste, qui a mis un terme à sa carrière en 2012 en raison de problèmes au dos, est le premier coureur belge a être poursuivi sur base de valeurs anormales dans son passeport sanguin. Il peut faire appel de cette décision auprès du Tribunal arbitral du sport (TAS).