L’Américain Lance Armstrong, vainqueur, dimanche, de la 88e édition du Tour de France cycliste, a signé la deuxième moyenne la plus élevée de l’histoire de la Grande Boucle, avec 40,070 km/h.

La comparaison entre les éditions doit être pondérée par l’intensité de la course, les différences de parcours et surtout les conditions météo variables d’une année à l’autre.

Les moyennes les plus élevées:

40,276 km/h: Lance Armstrong (1999)

40,070 km/h: Lance Armstrong (2001)

39,983 km/h: Marco Pantani (1998)

39,572 km/h: Lance Armstrong (2000)

39,504 km/h: Miguel Indurain (1992)

39,237 km/h: Jan Ullrich (1997)

39,227 km/h: Bjarne Riis (1996)

39,193 km/h: Miguel Indurain (1995)

etcAFP