Le gouvernement hongrois interdit le départ du Giro de son territoire en mai prochain en raison du coronavirus.

Le départ du Tour d'Italie est prévu le 9 mai prochain. Si, officiellement, le premier grand tour de la saison n'est pas encore annulé, le gouvernement hongrois vient de jeter un froid sur la course au maillot rose. En effet, les trois premières étapes du Giro 2020 devaient se disputer en Hongrie (9, 10 et 11 mai prochain) avant de revenir en Italie mais le gouvernement local a interdit la tenue de ces trois étapes sur son territoire.

C'est ce que le député hongrois, Revesz Mariusz a annoncé sur les réseaux sociaux : "En raison de la grave situation épidémique en Europe, il ne sera pas possible d'organiser les trois premières étapes du Giro d'Italia en Hongrie en mai 2020", a-t-il écrit, "Le 12 mars, le comité organisateur du départ hongrois du Tour d'Italie a signalé au partenaire italien lors d'une vidéoconférence que le départ du Giro ne pouvait pas avoir lieu en Hongrie à la date initialement prévue. Avec Mauro Vegni, le directeur de course, les deux parties ont décidé de modifier le contrat afin que le Tour d'Italie puisse partir de Hongrie à une date ultérieure."

Il faut maintenant voir ce que va faire RCS, l'organisateur du Tour d'Italie. Plusieurs pistes sont possibles : soit un report de l'épreuve sur laquelle devait s'aligner Remco Evenepoel, soit un départ délocalisé en Sicile, là où le Giro devait reprendre après les trois premières étapes sur le sol hongrois.