Pour bon nombre de coureurs belges, flamands en fait, débutent aujourd’hui sur la Grand - Place de Roulers, où l’on attend une foule importante mais aussi la pluie et la froidure, la quinzaine la plus importante de la saison. A travers les Flandres, qui se termine traditionnellement à Waregem, lance en effet la Semaine cycliste flamande. En fait, les douze jours les plus médiatiques.

Jusqu’au Tour des Flandres, le dimanche 5 avril, il s’agira d’une montée en puissance quotidienne, rythmée par le chapelet des courses, A travers les Flandres aujourd’hui, le GP E3 samedi, la Flèche brabançonne le lendemain puis les Trois Jours de La Panne, la semaine prochaine, avant le Rond, prolongé par Gand-Wevelgem et Paris-Roubaix.

A tous les niveaux, la plupart de nos compatriotes misent sur ces deux semaines, à commencer par Tom Boonen, en retrait samedi à Milan-Sanremo et que le refroidissement de son compère Sylvain Chavanel, incertain, désigne, plus que jamais, comme le leader d’une équipe qui peut aussi compter sur Devolder ou Weylandt. Face aux Quick Step, l’autre bloc belge, Silence-Lotto, en plein doute celui-là, comptera sur Hoste (le parfait prototype du coureur qui se focalise sur cette période, comme Nuyens d’ailleurs), Van Avermaet et Roelandts. A eux de tenter d’arracher cette première victoire après laquelle la formation court toujours depuis janvier. Il y a belle lurette toutefois que les nôtres ne sont plus automatiquement maîtres chez eux. Les secteurs pavés et monts des Flandres ne font plus peur aux étrangers.