Le champion de Belgique 2018 s'est imposé en solitaire en décramponnant ses sept compagnons d'échappée à un peu plus de 7 kilomètres de la banderole finale. La 2e place est revenue à Tim Declercq à plus de vingt secondes et la 3e à Tim Merlier. Favori de la course, le champion des Pays-Bas Mathieu van der Poel a abandonné sur chute à 16 kilomètres de La Panne alors qu'il figurait dans le groupe de tête. Balayée par un vent violent, qui a contraint les organisateurs à réduire la longueur de leur course de 25 kilomètres, la course a favorisé les bordures, si bien qu'ils n'étaient plus que treize en tête à 40 kilomètres du but : quatre hommes d'Alpecin-Fenix dont le récent vainqueur du Tour des Flandres van der Poel, Rickaert, Krieger et Merlier; trois de Deceuninck-Quick Step Lampaert, Asgreen, Declercq et les isolés Trentin, Laporte, Küng, Drucker, Degenkolb et Hofstetter. Deux coureurs à peine sont parvenus à les rejoindre: Byström et Van Lerberghe.

A 16 kilomètres de l'arrivée, van der Poel a chuté dans une ligne droite. Il s'est retrouvé dans un fossé deux mètres plus bas où il est demeuré un bon moment avant de se relever et d'abandonner.

Sept coureurs se sont alors isolés devant sous l'impulsion des quatre Deceuninck-Quick Step : Lampaert, Asgreen, Declercq, Van Lerberghe. Seul Merlier, Trentin et Degenkolb avaient évité le piège de cette nouvelle bordure.

Mais quand Lampaert a placé son attaque, il n'a plus été inquiété profitant de la protection de ses trois coéquipiers. La formation Deceunicnk-Quick Step a porté à 38 le nombre de ses victoires en 2020. . .